Luc Duquesnel, un généraliste de terrain propulsé aux manettes de l’UNOF

Luc Duquesnel, un généraliste de terrain propulsé aux manettes de l’UNOF

07.10.2013

Successeur du Dr Michel Combier à la tête de l’UNOF (branche généraliste de la CSMF), le Dr Luc Duquesnel, élu samedi lors du comité directeur du syndicat, offre un contraste physique saisissant avec son prédécesseur. Autant le premier est tout en rondeur aimable, accent du midi en bandoulière, autant le Dr Duquesnel présente un visage broussailleux : imposante moustache, voix grave et visage tourmenté.

Mayennais de souche, il vit dans la ferme qu’exploitaient ses parents à Parigné-sur-Braye, à quelques encablures de Mayenne (13 000 habitants, sous-préfecture du département de la Mayenne).

« J’ai toujours voulu être généraliste, assure-t-il au " Quotidien ", ça n’a pas été un choix par défaut. »

Du pôle à la maison de santé

En 1988, après des études à Angers, il s’installe à Mayenne, dans une maison médicale. Depuis, cette structure où il exerce toujours s’est fondue au sein d’un vaste pôle de santé abritant une soixantaine de professionnels. D’ici à trois ans, il rejoindra avec tous les professionnels de santé de sa ville une nouvelle maison de santé pluridisciplinaire à laquelle il travaille depuis des années.

« Nous avons commencé par nous regrouper en pôle, avec un solide projet médical, et ce n’est que dans un deuxième temps que nous nous regroupons physiquement dans un projet immobilier commun », dit-il, pas peu fier de son bébé.

Tout feu tout flamme

Le généraliste mayennais n’est pas une figure inconnue. Fin 2001, Luc Duquesnel, déjà membre de l’UNOF-CSMF, faisait partie de ces généralistes exaspérés par la désorganisation de la permanence des soins puis par l’échec des négociations conventionnelles.

Avec ses compères Jean-Paul Hamon (devenu lui président de la FMF...), et Antoine Leveneur (aujourd’hui président de l’URPS de Basse-Normandie), il impulse ces fameuses coordinations généralistes qui ont fait trembler le monde de la santé. Comme un seul homme, les « coordonnés » envoient à leur caisse primaire une lettre de déconventionnement. Téméraires et souvent potaches, tout feu tout flamme, ils s’opposent au système en place avec le panache des militants des causes difficilement gagnables... avant de se rétracter sur le déconventionnement après la réévaluation du « C » à 20 euros. « Je ne renie rien, confie-t-il, le mouvement n’a pas été vain ».

Avec les années, Luc Duquesnel a pris de la bouteille et des responsabilités. Président du collège régional CSMF des Pays de la Loire, secrétaire général de l’UNOF et de l’URPS, il milite sur le terrain pour une meilleure organisation de la PDS et pour la migration de l’exercice libéral solitaire vers des structures regroupées. « À l’URPS, on a fait un gros travail sur ce dossier. Aujourd’hui, 50 % du territoire de la Mayenne est constitué de maisons de santé pluridisciplinaires en fonctionnement ou proches de l’être ».

Vision d’avenir

Son programme ? « L’enjeu, esquisse-t-il, c’est d’avoir une vision d’avenir, car on va petit à petit vers une prise en charge différente. Les patients changent, la façon d’exercer aussi ».

Son vieux complice des coordinations, le Dr Hamon, pourtant tête de turc de la CSMF, ne boude pas son plaisir à l’évocation de son élection. « C’est un bon président pour l’UNOF, reconnaît-il. C’est un bosseur qui connaît ses dossiers, un mec de terrain. S’il n’y avait que des Duquesnel dans le monde syndical, il n’y aurait pas 50 syndicats ».

Depuis trois mois, Luc Duquesnel peaufinait son programme de président avec le concours du Dr Béatrice Fazilleaud, généraliste à La Rochelle. « On formera un ticket », prévoit-il.

Le comité directeur a procédé au renouvellement du bureau national de l’UNOF qui se compose désormais comme suit :

Président : Dr Luc DUQUESNEL (Pays de la Loire)

Secrétaire générale : Dr. Béatrice FAZILLEAUD (Poitou Charentes)

Secrétaire général adjoint : Dr Nicolas SAINMONT (Basse-Normandie)

Trésorier : Dr Bertrand DEMORY (Nord-Pas-de-Calais)

Trésorier adjoint : Dr Patrick CZERWINSKI (Haute-Normandie)

Vice-Présidents : Dr Georges SIAVELLIS (Ile-de-France)

Dr Rémi UNVOIS (Lorraine)

Dr Christian VEDRENNE (Languedoc-Roussillon)

Vice-Présidente déléguée à la formation et à l’Evaluation : Dr Elisabeth ROUSSELOT-MARCHE (Champagne-Ardenne)

Michel Combier a été élu à l’unanimité président d’honneur.

 HENRI DE SAINT ROMAN
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 3 Commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Agnès Buzyn écarte à nouveau la coercition à l'installation

Buzyn

Agnès Buzyn a écarté ce mercredi la proposition d'un conventionnement sélectif des médecins de secteur II dans les zones surdotées, piste... Commenter

Une étudiante en PACES de Marseille se suicide, la communauté médicale en émoi

suicide Fac marseille

Une étudiante inscrite en première année commune aux études de santé (PACES) à la faculté de médecine d'Aix-Marseille vient de se donner la... 1

Lévothyrox: le Conseil d'État donne raison au gouvernement dans sa gestion des effets indésirables

Levothyrox

Le Conseil d'État a donné raison ce 13 décembre au gouvernement, face à un patient traité avec le médicament Levothyrox, qui avait saisi en... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter