Le virus de la bronchiolite vit 6 heures sur les objets

Le virus de la bronchiolite vit 6 heures sur les objets

04.10.2013
  • 1380901883460173_IMG_112324_HR.jpg

    Le virus de la bronchiolite vit 6 heures sur les objets

À l’approche des premiers froids, l’Inpes (Institut National de prévention et d’éducation pour la santé) rappelle les réflexes à avoir pour limiter les risques de propagation des virus. « Le virus de la bronchiolite vit jusqu’à 6 heures sur les objets. » Voilà une notion qui est mal connue du public comme des professionnels de la santé, et qui est utile à prendre en considération pour protéger les tout petits.

Selon une enquête menée par l’Institut en 2012, les Français ont plutôt conscience des gestes de prévention nécessaires : 79 % d’entre eux déclarent adopter au moins une précaution vis-à-vis des infections respiratoires de l’hiver.

Maintenant, ils vont être avertis que le virus de la bronchiolite peut persister jusqu’à 6 heures sur les surfaces inertes : jouets, tables, poignées de porte et sauront qu’il faut faire attention à ne pas échanger les effets personnels des enfants et à les laver soigneusement.

Les réflexes pour limiter les risques

Mais les gestes préventifs ne sont pas tous bien connus et mis en pratique par les Français. Si le lavage des mains arrive en tête des gestes de précaution, spontanément cité par 22 % des Français et 34 % des parents d’enfants de moins de 5 ans, il n’y a que 59 % des Français qui se lavent systématiquement les mains avant de s’occuper des nourrissons. Et 29 % des parents (37 % des Français) n’utilisent pas systématiquement le savon quand ils se lavent les mains. Les solutions hydro-alcooliques sont plutôt réservées à un usage extérieur au domicile.

Par ailleurs, si 67 % des parents d’enfants de moins de 5 ans n’embrassent jamais leur bébé sur le visage ou sur les mains en cas de rhume ou de toux (du parent), 8 % continuent à le faire souvent voire systématiquement.

Lors d’éternuement et de toux, quasiment toute la population se couvre la bouche avec un mouchoir jetable ou la main (48 %). Le réflexe de se couvrir la bouche avec le coude est plus fréquent chez les parents d’enfants de moins de 5 ans (19 %).

Enfin, peu de parents de jeunes enfants – 6 % - ont recours au masque pour éviter de contaminer leur entourage lorsqu’ils sont enrhumés ou grippés.

L’Inpes rappelle les réflexes à avoir pour limiter les risques de transmission dans un livret que chacun, professionnels de santé comme public, peut être consultée et téléchargée en ligne : « La bronchiolite&».

Dr BÉATRICE VUAILLE
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Agnès Buzyn écarte à nouveau la coercition à l'installation

Buzyn

Agnès Buzyn a écarté ce mercredi la proposition d'un conventionnement sélectif des médecins de secteur II dans les zones surdotées, piste... 1

Une étudiante en PACES de Marseille se suicide, la communauté médicale en émoi

suicide Fac marseille

Une étudiante inscrite en première année commune aux études de santé (PACES) à la faculté de médecine d'Aix-Marseille vient de se donner la... 6

Lévothyrox: le Conseil d'État donne raison au gouvernement dans sa gestion des effets indésirables

Levothyrox

Le Conseil d'État a donné raison ce 13 décembre au gouvernement, face à un patient traité avec le médicament Levothyrox, qui avait saisi en... 3

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter