Bizutage : le doyen de Lille 2 met en garde les étudiants

Bizutage : le doyen de Lille 2 met en garde les étudiants

20.09.2013

« Il faut que chacun sache qu'en de pareilles circonstances, il y aura des poursuites immédiates à la fois pénales et disciplinaires. » Le Pr Didier Gosset n'y va pas par quatre chemins pour mettre en garde les étudiants en médecine, tentés d'organiser des séances de bizutage lors des traditionnelles séances d'intégration de la rentrée scolaire.

Le doyen de la Faculté de médecine de Lille 2 s'exprimait ainsi à l'antenne de France Inter, mercredi 18 septembre, dans l'émission « Le téléphone sonne », en rappelant les faits graves qui s'étaient déroulés l'année dernière lors d'une séances d'intégration. Un étudiant avait alors été victime de « faits à connotation sexuelle », amenant la Faculté à porter plainte.

Source : France Inter

Aucune suite n'avait été donnée à cette affaire, mais le doyen ne souhaite pas revivre un tel drame, alors que des appels à des intégrations sauvages circulent sur les réseaux sociaux. « Des organisations sauvages de telles manifestations se font extrêmement rapidement et sont totalement incontrôlables » déplore le Pr Didier Gosset qui met en cause le phénomène d'alcoolisation aiguë qui touche les étudiants.

Source : France Inter

Un courrier a été adressé à tous les élèves de 2e, 3e et 4e année, avec un rappel à la loi. En France, « le fait pour une personne d'amener autrui, contre son gré ou non, à subir ou à commettre des actes humiliants ou dégradants lors de manifestations ou de réunions liées au milieu scolaire et socio-éducatif » est puni jusqu'à six mois de prison et 7500 euros d'amende.

Source : France Inter

> S. L.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 3 Commentaires
 
23.09.2013 à 08h38

« Pour faire écho aux évènements de l'année dernière, la première soirée d'intégration des 2ème année sur Poitiers a mal tourné puisque la cathédrale gothique a été aspergée d'éosine rouge. La presse Lire la suite

Répondre
 
22.09.2013 à 10h09

« Tout à fait d'accord, par ailleurs l'alcool sous toutes ses formes doit être purement et simplement interdit à l'hôpital, tout comme le tabac. Les dérapages sont à 99% dus à l'alcool.
(ancien chef d Lire la suite

Répondre
 
DANIEL H Médecin ou Interne 22.09.2013 à 09h51

« Les jeunes médecins doivent être exemplaires, il en va de l'honneur de notre profession: un jeune délinquant ne mérite pas d'être un jour un honnête médecin. »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Lévothyrox : l'ANSM s'interroge sur l'apport des réseaux sociaux sur la pharmacovigilance

ansm levothyrox

En plus des spécialités de lévothyroxine déjà présentes, une prochaine pourrait arriver début 2018. « Une évaluation de demande d’AMM pour... 9

Un exosquelette permet à un jeune chirurgien italien paraplégique d'opérer ses patients

Marco Dolfin

Chirurgien orthopédiste en milieu hospitalier à Turin, Marco Dolfin est devenu paraplégique à la suite d'un accident de la route. Après un... 4

Au carrefour de l'hôpital et des soins de villeSous-utilisée mais prometteuse, l'HAD trace sa route

Abonné
had

Lors des universités d'hiver de l'hospitalisation à domicile, organisées par la FNEHAD, la ministre de la Santé a insisté sur la nécessité... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter