L’ARS Rhône-Alpes décide la fermeture en urgence d’un EHPAD pour risque grave

L’ARS Rhône-Alpes décide la fermeture en urgence d’un EHPAD pour risque grave

19.09.2013
  • 1379586145455295_IMG_111090_HR.jpg

« Il s’agit d’une mesure exceptionnelle, prise en urgence, compte-tenu du risque grave pour la santé, la sécurité et le bien-être moral ou physique des personnes hébergées », annonce l’ARS Rhône-Alpes dans un communiqué. L’agence vient en effet de décider de la fermeture totale de l’EHPAD « Le Calme de l’Etang » à Bessenay (Rhône) à la suite d’une inspection qu’elle a diligentée avec le Département du Rhône.

Cet établissement géré par le groupe DOMUS Vi, d’une capacité de 72 personnes, faisait l’objet d’un suivi régulier à la suite de plaintes récurrentes de familles mais aussi de membres du personnel. Quatre inspections y ont déjà été effectuées en 2005, 2007, 2009 et 2013. « Suite à chaque inspection, un courrier de mise en demeure a été adressé au gestionnaire, lui demandant de remédier impérativement aux nombreux dysfonctionnements relevés portant notamment sur la qualité des soins, la gestion des événements indésirables et l’organisation de la structure », explique l’ARS.

Défaut d’hygiène et d’entretien

Malgré ces demandes successives, l’agence estime que les conditions minimales d’organisation, de sécurité et de fonctionnement ne sont toujours pas respectées. L’enquête a relevé notamment que « les suivis des dossiers médicaux n’étaient pas bien faits », qu’il y avait « une absence de traçabilité des soins médicaux et de réponses aux sonnettes » et « un défaut d’hygiène important d’entretien des locaux ».

Un administrateur provisoire a été nommé mardi. Il doit se charger du transfert des 64 résidents actuels vers d’autres structures, de leur mise en sécurité et des relations avec les familles afin de voir avec elles si le lieu proposé correspond à leurs attentes. Une réouverture ne sera envisagée que si toutes les mesures correctives sont faites.

La ministre déléguée aux Personnes âgées, Michèle Delaunay, s’est dite jeudi « très très en colère » en évoquant sur RTL « le choc » de cette fermeture pour les 64 résidentset la spirale de dysfonctionnements constatés dans l’établissement : « Une direction insuffisante qui entraîne une mauvaise gestion des équipes, non qualifiées, et des manquements répétés, avec des plaintes répétées des familles qui portent sur les soins, les dossiers qui ne sont pas tenus à jour, des toilettes mal faites, une forte odeur d’urine dans l’établissement... »

 Dr LYDIA ARCHIMÈDE
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 1 Commentaire
 
20.09.2013 à 13h21

« La '' silver économie '' ! »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Manque de temps, frustration, relations avec les patients : ces facteurs de stress qui mènent les généralistes au burn-out

La sensation de « travail empêché » chez les médecins joue fortement sur l'épuisement émotionnel et la dépersonnalisation, deux causes de... 5

Rénovation du dépistage néonatal : vers la création d'un centre national de coordination

dépistage néonatal

Le ministère de la Santé lance un appel à candidatures national pour désigner le centre hospitalier universitaire qui accueillera le futur... 1

AP-HP : contre un « plan social imposé », les personnels bravent la pluie et Martin Hirsch

aphp

Une trentaine de personnels de l'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) se sont rassemblés ce lundi devant le siège parisien du... 2

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter