Hôtel-Dieu, terrain d’affrontement entre Hidalgo et NKM

Hôtel-Dieu, terrain d’affrontement entre Hidalgo et NKM

12.09.2013
  • 1378996661453515_IMG_110652_HR.jpg

Nouvelle passe d’armes entre les candidates à la mairie de Paris à propos de l’avenir de l’Hôtel-Dieu. La socialiste Anne Hidalgo considère la fermeture des urgences comme « pas possible en l’état actuel des choses ». L’UMP Nathalie Kosciusko-Morizet a aussitôt dénoncé une « mascarade ».

Dans un entretien au site Metronews.fr l’adjointe de Bertrand Delanoë ne dit pas qu’il faut abandonner le projet de restructuration de l’Hôtel-Dieu. « L’idée d’y installer un centre de formation ou des consultations ouvertes 24h/24 n’est pas mauvaise », déclare-t-elle. Ceci étant, la socialiste estime que le surcroît d’activité ne pourra pas être absorbé par Lariboisière ou Cochin. Elle déplore en outre le manque de concertation au sein de l’AP-HP sur le dossier, lequel pourrait être abordé lors du prochain Conseil de Paris.

Double discours

Son adversaire, NKM, réagit sur le ton de l’ironie, d’après un communiqué diffusé par son porte-parole Vincent Roger : « D’une main Madame Hidalgo signe la fermeture des urgences et de l’autre elle tient une pancarte non à la fermeture des urgences ». Et le conseiller de Paris de rappeler que la gauche municipale a attaqué la droite pendant des années, lui reprochant de vouloir fermer l’Hôtel-Dieu, alors qu’« aujourd’hui c’est bien la gauche qui organise la fermeture des urgences sans arriver à l’assumer ».

Lors d’une visite à l’Hôtel-Dieu en mai, Nathalie Kosciusko-Morizet avait pourtant déclaré sans ambiguïté : « Je suis contre l’arrêt des urgences. Il faut trouver un projet alternatif ». Mais depuis, l’offensive médiatique du président de la CME de l’AP-HP favorable à la fermeture des urgences est passée par là. Et le porte-parole de la candidate UMP de déclarer : « La communauté médicale d’établissement considère que la sécurité des patients n’est plus assurée. Cet avis ne peut être ignoré. » Maintenir les urgences, « mais avec quels moyens ? », questionne-t-il. « Pourquoi [Anne Hidalgo] a-t-elle obtenu de Madame Touraine un moratoire électoral ? »

Ce jeudi en fin de journée, un meeting de soutien au service d’urgences est organisé dans l’enceinte de l’Hôtel-Dieu, en présence de certains élus. Plusieurs membres du comité de défense occupent une salle de l’hôpital depuis une dizaine de jours en signe de protestation.

D. CH.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 4 Commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Lévothyrox : l'ANSM s'interroge sur l'apport des réseaux sociaux sur la pharmacovigilance

ansm levothyrox

En plus des spécialités de lévothyroxine déjà présentes, une prochaine pourrait arriver début 2018. « Une évaluation de demande d’AMM pour... 8

Nouvelles consultations, nouveaux contrats conventionnels : la CNAM a fait ses comptes

cnam

La Caisse nationale d'assurance-maladie (CNAM) a dressé ce vendredi un bilan chiffré des nouveaux actes, tarifs et contrats mis en place... 1

Un exosquelette permet à un jeune chirurgien italien paraplégique d'opérer ses patients

Marco Dolfin

Chirurgien orthopédiste en milieu hospitalier à Turin, Marco Dolfin est devenu paraplégique à la suite d'un accident de la route. Après un... 3

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter