La Chine étend son enquête pour corruption à d’autres laboratoires que GSK

La Chine étend son enquête pour corruption à d’autres laboratoires que GSK

05.09.2013

La grande offensive contre la corruption ne faiblit pas en Chine. Pékin qui, dès juillet, accusait GSK d’avoir versé des pots-de-vin, a annoncé avoir la preuve que ces pratiques étaient le fait de l’entreprise elle-même, et non d’initiatives individuelles.

Une menace que le laboratoire, qui nie toute responsabilité dans des actes qu’il juge isolés, prend néanmoins très au sérieux. Il a en effet nommé Hervé Gisserot, jusque-là vice-président Europe de GSK, patron du laboratoire pour la Chine et Hong Kong, pour reprendre la main sur ce dossier. Hervé Gisserot a même quitté en juillet la présidence du LEEM pour mener à bien ses nouvelles fonctions.

GSK répète néanmoins à qui veut l’entendre que ces accusations de pots-de-vin ne reflètent nullement la politique de l’entreprise : « Nous avons une tolérance zéro pour toute conduite de cette nature », a insisté le laboratoire.

Soixante industriels dans le collimateur de Pékin

Mais la lutte contre la corruption vise un grand nombre d’entreprises étrangères. Dans le secteur de la pharmacie, une soixantaine de laboratoires seraient actuellement la cible de Pékin, comme AstraZeneca, Sanofi ou UCB. La finance n’est pas épargnée : la première banque américaine en termes d’actifs, JPMorgan Chase, est visée par une enquête sur le recrutement d’enfants de dirigeants chinois dans le but d’obtenir des contrats.

La Chine, qui semble faire de la lutte contre la corruption son principal cheval de bataille, ne se limite pas non plus aux entreprises étrangères. Plusieurs procès retentissants de hauts dignitaires du régime l’attestent. Mais selon beaucoup d’analystes, cette opération s’appuie moins sur des considérations morales que sur des luttes de tendances au sein du pouvoir central.

 H.S.R.
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Climat et santé : le CNOM appelle les médecins à sensibiliser leurs patients

pollution

« Les médecins sont les premiers à prendre en charge les conséquences du changement climatique sur la santé de leurs patients. Ils doivent p... 4

Les libéraux de l'UNPS cherchent des alternatives au tiers payant généralisé

tiers payant

Discuter avec le gouvernement d'une alternative au tiers payant généralisé ? L'Union nationale des professionnels de santé (UNPS) n'est pas... 5

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter