Hôpitaux de Marseille : prise d’otage mi-août révélée hier, l’AP-HM s’explique

Hôpitaux de Marseille : prise d’otage mi-août révélée hier, l’AP-HM s’explique

05.09.2013
  • 1378393644451579_IMG_110105_HR.jpg

Le journal « la Provence » rapporte un nouvel incident grave survenu à l’Hôpital Nord, à la mi-août. Un patient blessé par balles dans une tentative de règlement de comptes a menacé le personnel avec une arme. L’homme craignait pour sa propre sécurité, et redoutait des représailles dans l’enceinte même du CHU marseillais.

Interrogé par l’AFP, le directeur de la sécurité publique des Bouches-du-Rhône a démenti toute prise d’otages. La version livrée par le personnel à « la Provence » fait cependant état d’une violence inédite et même de séquestrations. Un chirurgien orthopédique déclare : le patient « interdisait à quiconque d’entrer ou de sortir de l’unité, menaçant de butter le premier qui désobéirait ou donnerait l’alerte ».

Le ministre de l’Intérieur Manuel Valls a assuré ce jeudi, en marge d’un déplacement dans le Val-d’Oise consacré au redéploiement des forces de police et gendarmerie, qu’il n’y avait eu « ni prise d’otage, ni séquestration ». Selon M. Valls, « un patient bien connu de la justice, hospitalisé pour blessure par balle et redoutant d’être à nouveau victime d’une tentative de meurtre, aurait été vu avec une arme et aurait sommé le personnel de ne rien dire sur la présence de celle-ci ».

Rien n’a été caché, assure l’AP-HM

De son côté, l’Assistance publique-Hôpitaux de Marseille (AP-HM) récuse toute « prise d’otages passée sous silence ». Agacée, la direction générale affirme que « rien n’a été caché, bien au contraire. C’est d’ailleurs sur la base de cet événement et de l’agression par arme blanche d’un infirmier que le directeur général a très exceptionnellement sollicité par courrier du 19 août l’aide des pouvoirs publics, après consultation du maire de Marseille, président du conseil de surveillance et en relation étroite avec le directeur général de l’Agence Régionale de Santé », insiste la direction de l’AP-HM (lire cet article sur l’agression d’un infirmier à Marseille).

Dans cette affaire, ajoute-t-elle, les soignants n’ayant pas souhaité déposer plainte par crainte de représailles et en l’absence de flagrant délit, il n’a pas été possible de saisir le procureur de la République. « L’hôpital a besoin d’être tranquille et protégé pour travailler dans la sérénité et redevenir le sanctuaire qu’il n’aurait jamais dû cesser d’être », conclut l’AP-HM.

Cette révélation médiatique intervient au lendemain des annonces de Marisol Touraine et Manuel Valls, qui promettent de renforcer les conventions existant entre les hôpitaux et les services de l’ordre.

 D.CH
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 4 Commentaires
 
FREDERIC M Médecin ou Interne 06.09.2013 à 09h41

« Du personnel soignant sous la menace d'armes, les administratifs s'en foutent, attendons qu'un directeur d'hôpital soit sous la même menace, alors les choses seraient prises au sérieux. »

Répondre
 
FREDERIQUE A Médecin ou Interne 06.09.2013 à 09h30

« Lorsque j'étais interne à l'hôpital Nord de Marseille il y a plus de 15 ans, les agressions verbales ou non étaient déjà légion, pourquoi n'en parle-t-on que maintenant? Que propose-t-on avant le pi Lire la suite

Répondre
 
06.09.2013 à 08h45

« Le mieux est en effet de ne rien faire, car, devant des menaces de représailles... Aucune protection à attendre de la part des autorités ! Ou alors, installer un poste de police aux Urgences. Mais c Lire la suite

Répondre
 
06.09.2013 à 15h43

« Et si un médecin laissait évoluer spontanément les pathologies infectieuses sérieuses mais curables de ce directeur d'école afin de stimuler son immunité ? PS : La loi de la jungle en récréation ex Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Climat et santé : le CNOM appelle les médecins à sensibiliser leurs patients

pollution

« Les médecins sont les premiers à prendre en charge les conséquences du changement climatique sur la santé de leurs patients. Ils doivent p... 4

Les libéraux de l'UNPS cherchent des alternatives au tiers payant généralisé

tiers payant

Discuter avec le gouvernement d'une alternative au tiers payant généralisé ? L'Union nationale des professionnels de santé (UNPS) n'est pas... 9

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter