Retraites et CSG : le gouvernement tergiverse

Retraites et CSG : le gouvernement tergiverse

27.08.2013
  • 1377619838449531_IMG_109530_HR.jpg

    Retraites et CSG : le gouvernement tergiverse

Vingt milliards d’euros : c’est le déficit des régimes de retraite annoncé à l’horizon 2020. Le Premier ministre, à la recherche de 7 milliards d’économies, a achevé la rencontre de l’ensemble des syndicats. De cette concertation se dégagent plusieurs pistes.

 

• Nouvel allongement de la durée de cotisation

Les règles de calcul des retraites devraient ne pas changer dans les prochaines années. Tous ceux qui partiront d’ici à 2020 continueront de cotiser 42 ans pour prétendre à une pension à taux plein. Cette durée pourrait augmenter par la suite (43 ans en 2035).

• Hausse des cotisations sociales et / ou hausse de la CSG ?

Le gouvernement patiente encore quelques jours avant de dévoiler ses intentions. Annoncée par la ministre de la Santé, la hausse de la CSG a déclenché une levée de boucliers des syndicats. Les entreprises s’attendent à être mises à contribution. L’alourdissement de leurs charges contrarie le MEDEF. L’exécutif, pour compenser, envisage une baisse possible du coût du travail : des mesures sont annoncées sur la compétitivité.

• La pénibilité des métiers évaluée d’ici 2015

C’est aux yeux des syndicats une avancée importante. Le gouvernement annonce la mise en place, en 2015, d’un compte à destination des salariés exerçant un métier pénible. Ce compte devrait leur octroyer des avantages. La liste des métiers concernés (uniquement dans le secteur privé) reste à définir.

La réforme des retraites passera en Conseil des ministres le 18 septembre. Elle sera complétée par des mesures sur la protection sociale au sein du PLFSS 2014, prévient dès à présent le gouvernement.

Plusieurs syndicats (dont la CGT et FO, très implantés à l’hôpital public) appellent à une journée de mobilisation le 10 septembre. Ils s’opposent à un nouvel allongement de la durée de cotisation. De son côté, l’UNAPL (Union nationale des professions libérales), qui représente 2 millions d’actifs, dont 1 million de salariés, déplore de ne pas avoir été consultée par le gouvernement.

Mise à jour (28 août 2013) : le gouvernement a finalement dévoilé son projet de réforme des régimes de retraite mardi soir, écartant une hausse de la CSG et allongeant la durée de cotisation (lire l'annonce du Premier ministre sur les retraites).

D. CH.
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Arrêt de commercialisation du Cytotec, et objectif zéro médicament pendant la grossesse : les chantiers de l’ANSM

ansm

Le laboratoire Pfizer, qui commercialise le Cytotec, a annoncé que ce médicament ne serait plus distribué en France à partir du 1er mars... 3

« Les ECN seront supprimées », annonce le patron des doyens au congrès de l'Ordre

ECN

Le président de la conférence des doyens de médecine a créé la surprise, ce jeudi après-midi, en annonçant la fin programmée des épreuves... 44

Agnès Buzyn relance la recertification périodique, les syndicats sur le qui-vive

buzyn

L'annonce de la ministre de la Santé, jeudi, de mettre en œuvre la recertification des compétences des professionnels de santé a été... 46

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter