Appelé à de nouvelles fonctions au sein de GSK, Hervé Gisserot quitte la présidence du LEEM

Appelé à de nouvelles fonctions au sein de GSK, Hervé Gisserot quitte la présidence du LEEM

25.07.2013
  • 1374767946448863_IMG_109332_HR.jpg

    Appelé à de nouvelles fonctions au sein de GSK, Hervé Gisserot quitte la présidence du LEEM

Hervé Gisserot, qui avait pris la présidence du LEEM (Les Entreprises du Médicament) le 1er janvier dernier, mettra fin à ses fonctions le 31 août prochain. Le successeur de Christian Lajoux à la tête de l’institution est appelé à de nouvelles responsabilités au sein du laboratoire GSK.

Actuel senior vice-président zone Europe de ce laboratoire britannique, il vient d’être nommé senior vice-président et general manager pour la Chine et Hong Kong, des fonctions géographiquement incompatibles avec son mandat actuel au sein du LEEM.

De source proche de GSK, on reconnaît que cette nomination n’est pas étrangère aux accusations de corruption formulées par la Chine à l’encontre du laboratoire britannique. D’ores et déjà, quatre cadres du groupe, de nationalité chinoise, ont été interpellés, tandis que le directeur financier de l’entreprise en Chine s’est vu interdire de quitter le territoire.

Une première au LEEM

Cette même source précise que « l’actuel général manager de GSK en Chine reste pour le moment à son poste », et que « la nomination d’Hervé Gisserot servira à renforcer la structure de management ». Hervé Gisserot est donc manifestement appelé en Chine à resserrer les boulons et à renforcer la coopération entre GSK et les autorités. Les analystes du secteur estiment cependant que les accusations portées contre le laboratoire britannique s’inscrivent dans une volonté plus large des autorités chinoises d’accroître la pression sur les entreprises étrangères, et notamment pharmaceutiques, pour les inciter à baisser leurs prix de détail.

Il reste que le LEEM, qui sort de plus de six années consécutives de présidence de Christian Lajoux, n’est guère habitué à ces soubresauts. « Qu’un président en exercice quitte ses fonctions avant la fin de son mandat est une première », y indique-t-on. L’actuel secrétaire général, Patrick Errard, qui avait été le challenger d’Hervé Gisserot lors de la dernière élection pour la présidence du LEEM, assurera l’intérim. Actuel directeur général France d’Astellas Pharma, il est depuis 2004 membre du conseil d’administration du LEEM et président de la commission juridique et fiscale. Le LEEM précise que ses instances se réuniront en septembre pour fixer les modalités et le calendrier de l’élection de son futur président.

 H.S.R.
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

La FHF pousse un nouveau cri d'alarme sur la situation budgétaire des hôpitaux

valletoux

Ce n'est pas la première fois cette année que la Fédération hospitalière de France (FHF) appelle le gouvernement à desserrer l'étau... Commenter

Migrants : le Défenseur des droits s'alarme d'une défaillance des droits fondamentaux

ddd

Le monde associatif saisit le défenseur des droits (DDD), Jacques Toubon, ce 18 décembre, journée internationale des migrants, avec... Commenter

Un quart des ophtalmologistes refusent les nouveaux patients, selon un sondage

Les Français attendent en moyenne 87 jours pour obtenir un rendez-vous chez l'ophtalmologiste, constate une étude nationale* réalisée par... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter