Les 4 000 médicaments non soumis à prescription doivent pouvoir être vendus en ligne, tranche le Conseil d’État

Les 4 000 médicaments non soumis à prescription doivent pouvoir être vendus en ligne, tranche le Conseil d’État

17.07.2013
  • 1374076685448301_IMG_109190_HR.jpg

Dans une décision rendue ce mercredi 17 juillet, le Conseil d’État annule une disposition de l’ordonnance du 19 décembre 2012 qui limitait la vente sur Internet aux seuls 450 médicaments disponibles en accès libre au comptoir de l’officine. Pour la deuxième fois après la suspension décidée par ordonnance le 14 février dernier, le Conseil d’État estime qu’il existe « un doute sérieux sur sa compatibilité avec le droit de l’Union européenne » qui autorise la vente en ligne de tous les médicaments qui ne sont pas soumis à prescription médicale obligatoire.

« Le gouvernement doit revoir sa copie mais uniquement quant à la définition des médicaments qui peuvent être vendus sur Internet », analyse CMS Bureau Francis Lefebvre, conseil de la pharmacie parisienne qui avait saisi le Conseil d’État.

Dispositions trop restrictives

L’Autorité de la concurrence avait émis en avril dernier un avis défavorable sur le projet d’arrêté du gouvernemental relatif à la vente de médicaments sans ordonnance sur Internet. Selon elle, ce texte contenait des dispositions « restrictives de concurrence », qui visaient à « limiter le développement de la vente en ligne de médicaments par les pharmaciens, voire même à dissuader ces derniers d’utiliser ce canal de vente ».

L’autorité de la concurrence préconisait que la vente en ligne ne soit pas limitée aux seuls médicaments que le pharmacien est autorisé à présenter en accès direct, mais soit élargie à l’ensemble des médicaments non soumis à prescription obligatoire.

C. G.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 1 Commentaire
 
Jean-Philippe D Pharmacien 18.07.2013 à 15h15

« Alors après le retrait de Diane 35 et du tétrazépam, toutes les autres benzo sur ordo sécurisée. Régime spécial aussi pour Rivotril, Stablon, Subu, Métha. Et tout le reste en vente libre sur Intern Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Activité libérale à l'AP-HP : 350 praticiens hospitaliers ont perçu 38,6 millions d'euros en 2016

aphp activite

Les praticiens hospitaliers qui ont exercé une activité libérale à l'Assistance publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP) en 2016 se sont... Commenter

Manque de temps, frustration, relations avec les patients : ces facteurs de stress qui mènent les généralistes au burn-out

La sensation de « travail empêché » chez les médecins joue fortement sur l'épuisement émotionnel et la dépersonnalisation, deux causes de... 9

Rénovation du dépistage néonatal : vers la création d'un centre national de coordination

dépistage néonatal

Le ministère de la Santé lance un appel à candidatures national pour désigner le centre hospitalier universitaire qui accueillera le futur... 1

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter