Dépenses maladie : le plan de la CNAM pour économiser 2,5 milliards d’euros en 2014 !

Dépenses maladie : le plan de la CNAM pour économiser 2,5 milliards d’euros en 2014 !

09.07.2013
  • 1373310389446793_IMG_108751_HR.jpg

Le couperet vient de tomber. Après avoir établi, la semaine dernière, un diagnostic détaillé sur les gisements d’économies en matière de dépenses maladie, la Caisse nationale d’assurance-maladie (CNAM) expose aujourd’hui une batterie de propositions chiffrées, poste par poste, pour respecter à tout prix un ONDAM de 2,4 % l’an prochain.

Très attendues, ces recommandations représentent une économie massive de 2,48 milliards d’euros par rapport à la croissance tendancielle des dépenses. Elles vont inspirer le gouvernement qui prépare le prochain projet de loi de financement de la Sécurité sociale (2014). Voilà ce que suggère la CNAM.

• Médicament. C’est toujours le premier contributeur ! Les baisses de prix (Lucentis, statines, génériques, NACO...) doivent procurer 750 millions d’euros.

• Dispositifs. La caisse espère 150 millions d’euros de baisses de tarifs dans le champ des prothèses, du respiratoire, des pansements, du cardio-vasculaire (et alignement du tarif des pompes à insuline sur celui d’autres pays).

• Rabotage des tarifs médicaux. Les spécialités concernées s’y attendaient. Il est prévu 150 millions d’euros d’économies au titre d’un nouveau protocole sur l’imagerie et sur la biologie.

• Maîtrise médicalisée et efficience. C’est le volet le plus classique du rapport. La CNAM mise sur 600 millions d’euros (chaque année le même ordre de grandeur) grâce à des actions de maîtrise médicalisée (prescriptions, mise sous accord préalable de la rosuvastatine, action sur les transports, sorties d’hôpital, pertinence des actions chirurgicales...).

• Parcours de soins en ville, processus. Encore 50 millions d’euros sont espérés grâce au développement de la rééducation en ville après orthopédie, la prise en charge des personnes âgées en sortie d’hôpital, ou encore l’optimisation de la prise en charge des plaies chroniques.

• Pertinence des actes. Elle pourrait rapporter 40 millions d’euros (appendicectomie, canal carpien, cancer de la prostate...).

• Hôpital. Du côté des établissements, plusieurs leviers d’action sont préconisés. La caisse suggère de réduire certains tarifs de chirurgie (cataracte par exemple) et de développer l’ambulatoire (50 millions), de rationaliser les prescriptions médicamenteuses (150 millions d’euros sur la liste en sus, le développement des biosimilaires...), de mieux gérer les achats avec le programme PHARE (220 millions) et enfin d’utiliser les contrats performance ANAP (75 millions).

Médico-social. Une économie de 170 millions d’euros est souhaitée grâce à la diminution de la contribution de l’assurance-maladie à l’ONDAM médico-social.

• Fraudes. L’intensification de la lutte contre la fraude et les abus en ville et à l’hôpital (médicaments à l’exportation, transport...) pourrait rapporter 75 millions.

CYRILLE DUPUIS
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 69 Commentaires
 
12.07.2013 à 17h22

« À quand un audit des caisses ? »

Répondre
 
FREDERIC M Médecin ou Interne 12.07.2013 à 11h26

« Pourquoi ne pas réduire les caisses à une par région au lieu d'une par département, ceci réduirait de 80% les postes de directeurs à 16 au lieu de 90, l'économie serait rapidement efficace 10 000 € Lire la suite

Répondre
 
Doc73 Médecin ou Interne 10.07.2013 à 23h00

« Auteur de la phrase "on doit tous notre salaire à la sécu", je présente mes excuses pour ce raccourci rapide et malheureux. Je ne sais pas ce que signifie un "méta-système" donc ne peut répondre. Il Lire la suite

Répondre
 
10.07.2013 à 21h03

« L'ASIP santé qui nous fabrique le fameux DMP est montré du doigt par la cour des comptes. Je suis dentiste, nos logiciels ne permettent pas d'utiliser le DMP. J'ai déjà reçu trois grosses enveloppes Lire la suite

Répondre
 
10.07.2013 à 16h05

« La CPAM veut faire des économies mais j'ai signalé au chef du contrôle médical de ma CPAM les facturations frauduleuses (sur les prélèvements sanguins) de mon associé dans son laboratoire à hauteur Lire la suite

Répondre
 
FREDERIC M Médecin ou Interne 10.07.2013 à 18h19

« Il doit y avoir une bonne ambiance dans votre labo!!! »

Répondre
 
10.07.2013 à 21h23

« C'est un groupement de plusieurs laboratoires. Les chefs du contrôle médical n'hésitent pas à sanctionner lourdement des particuliers ou des professionnels pour des erreurs ou des fautes minimes. Pa Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Dans la Manche, un maire fait face au désarroi des habitants privés de généralistes

manche

« Nous sommes dans une situation plus que tendue ». Jean-Pierre Lhonneur, maire de Carentan-les-Marais (Manche) depuis 2008, est quelque peu... 12

Poses de prothèses en chirurgie ambulatoire : l'AP-HP marque des points

hanche prothese

L'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) annonce la réalisation de deux poses de prothèse (totale de hanche et unicompartimentale... 8

Éléments en faveur d'une maladie de Lyme chronique, d'après des travaux chez le singe

lyme

Alors qu'en France un protocole de diagnostic et de soins est en cours de rédaction à la Haute Autorité de santé (HAS), les controverses... 4

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter