Après les AVK, des tests de dépistage : la délégation aux pharmaciens fait des vagues

Après les AVK, des tests de dépistage : la délégation aux pharmaciens fait des vagues

04.07.2013
  • 1372952830446059_IMG_108498_HR.jpg

    Après les AVK, des tests de dépistage : la délégation aux pharmaciens fait des vagues

Les médecins généralistes sont remontés contre la parution de l’arrêté du 11 juin 2013, précisant la liste de tests qui ne constituent pas un examen de biologie médicale, et sont confiés aux infirmiers, sages-femmes, ou pharmaciens.

C’est en particulier la délégation aux pharmaciens des tests de dépistage pour la grippe et l’angine à streptocoque du groupe A qui concentre le mécontentement des généralistes.

L’UNOF-CSMF souligne que « la démarche médicale se compose d’un interrogatoire, d’un examen clinique et d’un diagnostic, qui peut être aidé par des tests rapides qui ne sont pas une fin en soi mais simplement un outil complémentaire ». Le syndicat s’inquiète du remplacement de ce processus de diagnostic par une « gadgétisation de la prise en charge médicale ».

« Certaines délégations de tests aux sages-femmes, aux infirmières, ou aux pharmaciens sont légitimes, comme, pour ces derniers, le test capillaire d’évaluation de la glycémie », nuance de son côté le Dr Claude Leicher, président de MG France.

Précédent amer de l’AVK

Mais le Dr Leicher est lui aussi très critique à l’égard des deux autres tests. « Le test nasopharyngé de la grippe n’est utilisé que dans les réseaux sentinelles. Il n’y a aucune pertinence à ce qu’il soit proposé par des pharmaciens dans une perspective diagnostique. Et le test oropharyngé des angines à streptocoque du groupe A sert à confirmer ou infirmer une suspicion, pour décider d’une prise en charge avec antibiotiques. Or les pharmaciens ne sont ni prescripteurs ni examinateurs », explique le Dr Leicher.

Ce nouvel arrêté suscite d’autant plus la colère des généralistes que la délégation (rémunérée à hauteur de 40 euros) du suivi des patients sous AVK aux pharmaciens ne passe toujours pas. « Cette décision de la Caisse nationale d’assurance-maladie est incohérence. La solution n’est pas d’éclater les tâches entre médecins et pharmaciens, mais d’organiser une bonne coopération », commente le Dr Leicher.

 C.G.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 19 Commentaires
 
05.07.2013 à 15h54

« Quelle tristesse de lire tous ces commentaires!
Nos deux professions devraient plutôt apprendre à travailler ensemble... face à un avenir incertain, et des patients toujours présents. »

Répondre
 
06.07.2013 à 15h18

« Et au même tarif soit 40€ la consultation pour tous. »

Répondre
 
05.07.2013 à 12h42

« Les biologistes sont en première ligne pour la surveillance des traitements aux AVK. Ils permettent l'alerte immédiate, lors des tests INR, auprès des malades et des médecins traitant, en cas de ris Lire la suite

Répondre
 
Paris 5 C Autre 08.07.2013 à 10h28

« Vous oubliez que la majorité des Biologistes médicaux ont fait des études de pharmacie... »

Répondre
 
13.07.2013 à 11h51

« Oui mais avec aussi un CES ou un DES d'hématologie/hémostase où l'on apprend la surveillance des traitements aux AVK. »

Répondre
 
05.07.2013 à 09h29

« La CPAM veut faire l'économie de la consultation alors que nous réglons les taux au téléphone sans consultation un plus pour contenter les pharmaciens en péril, coût pour la sécu jusqu'alors 0 euro Lire la suite

Répondre
 
05.07.2013 à 09h25

« 1- le test de dépistage pour l’angine à streptocoque est rarement fait! (questionnaire auprès des patients)
2- AVK: 4000 décès /an, 1° cause d'iatrogénie grave: le suivi par les médecins est-il sat Lire la suite

Répondre
 
05.07.2013 à 12h48

« Au moindre problème, vous appellerez au secours les médecins. Ça c'est satisfaisant. »

Répondre
 
05.07.2013 à 09h21

« Et bientôt aussi le renouvellement des ordonnances par le pharmacien ? Quand les barbiers coiffeurs vont ils se réapproprier la chirurgie ? Nous retournons aux pratiques du moyen age. C'est pas comm Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Plus de 120 médecins libéraux et hospitaliers dans la course aux législatives !

legislatives

Au moins 120 médecins de toutes spécialités se présentent aux élections législatives, qui auront lieu les dimanches 11 et 18 juin. La carte... Commenter

Le nouveau directeur général de l'OMS s'appelle Tedros Adhanom Ghebreyesus

OMS Patron

L'Éthiopien Tedros Adhanom Ghebreyesus, 52 ans, a été élu ce 23 mai nouveau directeur général de l'OMS (Organisation mondiale de la santé).... 1

Législatives 2017 : la carte des médecins candidats

Législatives 2017 : la carte des médecins candidats-0

Les élections législatives se dérouleront les dimanches 11 et 18 juin. La date limite de dépôt des candidatures (dans les 577... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter