Polémique après la panne de l’ambulance qui conduisait Nelson Mandela à l’hôpital

Polémique après la panne de l’ambulance qui conduisait Nelson Mandela à l’hôpital

24.06.2013
  • 1372089174443360_IMG_107710_HR.jpg

    Polémique après la panne de l’ambulance qui conduisait Nelson Mandela à l’hôpital

Alors que la planète s’inquiète pour la santé de Nelson Mandela, le principal parti d’opposition sud-africain, l’Alliance démocratique (DA), a réclamé l’ouverture d’une enquête après la panne de l’ambulance qui le transportait à l’hôpital le 8 juin. L’incident qui a créé un début de polémique dans le pays.

« Nous devons être absolument certains (...) que le service d’ambulance militaire ne représentera plus de risque à l’avenir pour la santé de l’ancien président Nelson Mandela », écrit un député de ce parti, Daniel Maynier, dans un communiqué publié dimanche. Le député va écrire au ministre de la Défense, Nosiviwe Mapisa-Nqakula « pour demander qu’une commission d’enquête soit formée ».

Retard de 40 minutes

Le 8 juin dernier, l’ambulance militaire qui transportait Nelson Mandela a connu un problème de moteur sur le chemin qui le conduisait de sa maison de Johannesburg à une clinique de Pretoria. Son arrivée à la clinique a été retardée de 40 minutes, le temps qu’une autre ambulance soit dépêchée sur les lieux.

La présidence sud-africaine a tenté de mettre un terme à ce début de polémique. Elle a indiqué que la santé de l’ancien chef d’État n’avait pas été compromise par cet incident. La seconde ambulance dépêchée sur les lieux était « complètement équipée, avec des spécialistes et des infirmières pour les soins intensifs », a souligné le porte-parole présidentiel Mac Maharaj. « Toutes les mesures ont été prises pour que la prise en charge médicale de l’ancien président ne soient pas menacée par cet incident imprévisible », a-t-il fait valoir.

Âgé de bientôt 95 ans, Nelson Mandela est depuis plus de deux semaines soigné pour une infection pulmonaire. Son état d’abord jugé « sérieux mais stable » se serait aggravé ce week-end. « L’état de l’ancien président Nelson Mandela, qui est toujours à l’hôpital à Pretoria, est devenu critique », indique-t-on à la présidence.

 Dr LYDIA ARCHIMÈDE
Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
HPV

Papillomavirus : 50 organisations médicales réclament une vaccination universelle

Un appel pour un dépistage et une vaccination universelle contre le papillomavirus (HPV) vient d'être lancé par 50 organisations médicales, parmis lesquelles les Académies de médecine, de pharmacie, de chirurgie et des sciences... 4

Tiers payant intégral, moratoire sur les fermetures de lits et coercition : les communistes élaborent leur propre loi de santé

communistes

Quatre-vingt-six mesures dont 37 de première urgence. C'est ce que contient la proposition de loi de santé alternative que députés et... 13

Les députés retoquent l'obligation d'un stage dans les déserts médicaux pour les carabins

stage etudiant

Rétropédalage des députés ! L'obligation, introduite en commission, de faire un stage en zone sous-dotée pour les étudiants en médecine,... 7

Hépatite C : après la guérison, le risque de cancer du foie maintenu par une mutation épigénétique

hep c

Pour le première fois, des chercheurs de l'université de Strasbourg, dirigés par Thomas Baumert (Unité Inserm U1110), montrent que des... Commenter

Loi de santé : la CSMF menace d'un « conflit dur » avec les médecins si les députés ne se calment pas

affaires sociales

Réunie en assemblée générale ce week-end, la CSMF a tenu à mettre en garde le gouvernement sur le risque d'un « conflit dur » avec... 4

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter