Affaire Teva : le GEMME dénonce une « fausse alerte »

Affaire Teva : le GEMME dénonce une « fausse alerte »

19.06.2013
  • 1371660128442415_IMG_107431_HR.jpg

Lors d’une audition de la MECSS (mission d’évaluation et de contrôle de la sécurité sociale) sur les médicaments génériques organisée ce mercredi au Sénat, Pascal Brière, président du GEMME (association d’industriels du générique) est revenu sur l’affaire Teva en dénonçant une « fausse alerte », due au principe de précaution poussé à l’extrême.

Lancée le 7 juin, l’alerte sanitaire avait rapidement pris de l’ampleur après les décès suspects de plusieurs personnes âgées sous Furosémide 40 mg, obligeant le laboratoire Teva à retirer deux lots douteux de 190 000 boîtes du marché.

Les génériques un peu rapidement pointés du doigt

« Le signalement est remonté en quatre heures à l’agence nationale de sécurité du médicament (ANSM), peut-être un peu trop vite », a suggéré Pascal Brière. « Je vous assure que la question de la sécurité du médicament générique ne se pose pas ! », a indiqué l’industriel, raillant une forme de zèle de la part des professionnels de santé à donner l’alerte.

Pascal Brière a regretté que les génériques fassent trop systématiquement l’objet de critiques, notamment de la part des médecins. « Certains ont vite réagi dans les médias en rappelant que le problème des génériques provient de leur lieu de fabrication, la Chine. Mais l’usine Teva est située à Sens, en France, et les comprimés de Furosémide proviennent de Hongrie, qui sont bien deux pays européens ! ».

Et de conclure en affirmant que « sur le plan sanitaire, aucun problème réel n’est jamais remonté sur la tolérance et l’usage des génériques ».

 ANNE BAYLE-INIGUEZ
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 15 Commentaires
 
FREDERIC M Médecin ou Interne 20.06.2013 à 14h41

« A cette réponse-là, si le Mediator était un générique, il n'y aurait pas d'affaire Mediator. »

Répondre
 
20.06.2013 à 11h50

« Depuis l'existence des génériques, les médecins ont appris ce qu'est un excipient ! Jamais les médecins se sont tant intéressés à la galénique depuis l'arrivée des génériques! Savez-vous, chers amis Lire la suite

Répondre
 
20.06.2013 à 15h15

« Un article du New England Journal of Medicine, entre autres, vous interdit d'écrire cela: pour le Budeprion 300 mg, chez certains sujets, c'est moins de 40 % de la concentration sanguine en produit Lire la suite

Répondre
 
20.06.2013 à 18h08

« Arrêtons !
Le problème sur le Budéprion 300 mg (en France Buproprion, autrefois amfébutamone) qui est bien réel, vient du fait que la FDA n'a demandé d'étude de bioéquivalence que sur le dosage à 1 Lire la suite

Répondre
 
20.06.2013 à 08h13

« Est-ce à dire que l'on fabrique les médicaments de la même façon en Hongrie qu'en France ? Alors je suis prêt à aller visiter une unité de production en Hongrie et à faire mon rapport au quotidien d Lire la suite

Répondre
 
20.06.2013 à 12h26

« Pourquoi les médicaments fabriqués dans des pays européens autres que la France seraient ils différents ?
On parle de médicaments génériques bien sûr, parce que les médicaments princeps, eux, sont Lire la suite

Répondre
 
FREDERIC M Médecin ou Interne 20.06.2013 à 07h42

« Monsieur Brière dénonce les médecins qui font des déclarations de pharmacovigilance alors que tout le monde sait que nous médecins nous n'en faisons pas assez! A qui profite le "crime' ? Au lobby d Lire la suite

Répondre
 
FREDERIC M Médecin ou Interne 20.06.2013 à 07h37

« Merci d'aller expliquer à une famille que si la maman depuis 15 jours paraissait de plus en plus fatiguée le matin malgré le fait que sur son ordonnance il n'y avait pas de somnifères mais du furos Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Journée contre l'abus de drogue : le cannabis reste le produit illicite le plus consommé en France

cannabis

À l’occasion de la journée internationale contre l’abus et le trafic de drogues de ce lundi 26 juin, l'Observatoire français des drogues et... Commenter

Le nombre d’IVG continue de baisser, légèrement, en France

ivg

Le nombre d’interruptions volontaires de grossesse (IVG) s’élevait à 211 900 en France en 2016, en légère baisse pour la troisième année de... 2

Après « la honte de l’ECNi 2017 », le Pr Bergmann prône « une solution simple et efficace »

Pr Bergmann

« Plus jamais ça ». Quelques jours après l’énorme raté des épreuves classantes nationales informatisées (ECNi), obligeant plus de 8 000 étud... 9

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter