Des milliers de manifestants on défilé à Paris contre l’« austérité qui tue la santé »

Des milliers de manifestants on défilé à Paris contre l’« austérité qui tue la santé »

17.06.2013
  • 1371465202441451_IMG_107224_HR.jpg

    Des milliers de manifestants on défilé à Paris contre l’« austérité qui tue la santé »

Plusieurs milliers de manifestants venus de toute la France (8 000 selon les organisateurs, 3 600 selon la police) ont défilé samedi à Paris à l’appel de la CGT et de SUD contre la politique de santé du gouvernement.

« L’austérité tue la santé », « pour un grand service public de santé et d’action sociale », « la santé n’est pas une marchandise », « Touche pas à mon hôpital », pouvait-on lire entre autres slogans sur les banderoles.

« Nous exigeons une autre politique sanitaire et sociale définie à partir des besoins des populations pour garantir l’égalité d’accès de tous à des prises en charge de qualité », a lancé la secrétaire générale de la Fédération santé CGT Nathalie Gamiochipi, du haut d’un podium installé place de la Bastille, avant que le cortège ne se dirige vers la place de la Nation.

PPP, conditions de travail, restructurations...

Les manifestants ont dénoncé tout à la fois la politique de financement des hôpitaux, les partenariats public-privé (PPP) comme à Saint-Nazaire ou à l’hôpital sud-francilien de Corbeil-Essonnes, les restructurations hospitalières, notamment à l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP), ou encore les difficultés des deux maternités emblématiques des Bluets à Paris et des Lilas en Seine-Saint-Denis.

Les conditions de travail à l’hôpital ont été particulièrement dénoncées. « Le nombre de tentatives de suicide dans notre secteur est tenu secret, pourtant rien qu’à l’AP-HP, ce sont au moins 35 collègues qui sont passés à l’acte depuis 2010, 7 collègues ont mis fin à leurs jours sur leur lieu de travail et 7 ont fait des tentatives », a affirmé Mme Gamiochipi.

Par ailleurs, la lutte contre la fermeture du service des urgences de l’Hôtel Dieu, le plus vieil hôpital parisien, situé près de la cathédrale Notre-Dame, « sera le combat emblématique de la CGT-Santé », a-t-elle déclaré à l’AFP. Une délégation de la CGT sera reçue ce lundi en fin d’après-midi par la ministre Marisol Touraine.

En Image : le diaporama de la manif du 15 juin 2013.

 C.D. (avec AFP)
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Une étudiante en PACES de Marseille se suicide, la communauté médicale en émoi

suicide Fac marseille

Une étudiante inscrite en première année commune aux études de santé (PACES) à la faculté de médecine d'Aix-Marseille vient de se donner la... 9

Lévothyrox: le Conseil d'État donne raison au gouvernement dans sa gestion des effets indésirables

Levothyrox

Le Conseil d'État a donné raison ce 13 décembre au gouvernement, face à un patient traité avec le médicament Levothyrox, qui avait saisi en... 3

Réguler l'installation des spécialistes de secteur II en zone surdotée : la mesure choc du CESE

cese

Depuis plusieurs semaines, la question de la liberté d'installation ne quitte pas le débat public. Le Conseil économique, social et... 20

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter