Johnny : 70 printemps et quelques twists avec la mort

Johnny : 70 printemps et quelques twists avec la mort

15.06.2013
  • 1371197016440809_IMG_107068_HR.jpg

    Johnny : 70 printemps et quelques twists avec la mort

Johnny Hallyday fête ce samedi à Bercy, en direct sur TF1, ses 70 ans et 50 ans de carrière, avec 45 albums vendus à plus de 100 millions d’exemplaires. Mais le palmarès de l’icône du rock à la française, entre disques d’or et victoires de la musique, n’est pas moins exceptionnel en termes d’accidents de santé, dont plusieurs lui ont fait frôler la mort.

Dans son autobiographie, l’idole des toujours jeunes raconte d’ailleurs qu’en 2009, il l’a vue en face : après son opération à Paris d’une hernie discale, hospitalisé à l’hôpital Cedars Sinaï de Los Angeles, il décrit comment, plongé dans le coma, il a approché en rêve une île où l’attendaient ses chers disparus. « La première fois que je suis mort, commente-t-il, je n’ai pas aimé ça, alors je suis revenu. » À l’époque, la France entière, jusqu’au président Nicolas Sarkozy, l’un de ses fans déclarés, avait retenu son souffle.

Florilège

Dans le dossier médical du chanteur, la traumatologie occupe une bonne part, avec de nombreux accidents de voiture, avec ou sans éjection, décollage du véhicule et déracinages d’acacias, d’où il réchappa avec des hématomes et des arcades sourcilières explosées, des côtes cassées. Le chapitre orthopédique concerne principalement ses hanches, articulations sensibles s’il en est pour un artiste yéyé (fractures dans les dunes, sur scène au Palais des Sports, à bord d’un yacht, pose d’une première, puis d’une seconde prothèse à Cochin) ; des hernies discales à répétition, qui l’ont terrassé en plein concert, nécessitant plusieurs interventions en 1996, à la clinique du Sport, puis en 2009 à la clinique Monceau, avec la médiatisation que l’on sait. Sans oublier même des blessures par balles, en croisant des sites diversement fréquentés. Des cancers ont été évoqués aussi : un cancer des os, traité en 1985, un « petit » cancer du colon, opéré en 2009 à l’hôpital américain de Neuilly.

L’icône du rock à la française fut encore sauvée d’une tentative d’autolyse (au moins), après s’être tailladée les veines et avoir pris des surdoses médicamenteuses.

Dépendances

À plusieurs reprises, l’interprète de « Marie » a évoqué dans les médias ses diverses dépendances. « Je fais un métier qui repose sur l’angoisse, a-t-il expliqué à la télévision, on commence par un verre pour se donner confiance, on finit par la bouteille. La drogue, c’est la même chose. » Au « Monde », il a avoué en 1998 : « La cocaïne, j’en ai pris en tombant du lit. Maintenant, j’en prends pour travailler, relancer la machine. Je n’en suis pas fier, c’est ainsi, c’est tout. »

Cette part d’ombre du roi du rock a toujours été minimisée par son entourage. Secret médical oblige, ses médecins se sont quant à eux abstenus de l’évoquer. Mis en cause en 2009 pour ses opérations, le Dr Stéphane Delajoux a ainsi été dans l’impossibilité de se défendre, ne pouvant faire état, selon ses termes elliptiques, de « certains éléments clé du dossier médical ». Les fuites sont toujours venues de l’entourage du chanteur, jamais des praticiens.

Malgré cette tumultueuse chronique santé, le rocker qui twiste avec la mort devrait remplir trois soirs de suite Bercy pour fêter son anniversaire. Ce samedi, après la retransmission en direct sur TF1, il assurera même un deuxième concert dans la foulée, au Théâtre de Paris. Mais c’est sa légende qui commence à sentir le poids des ans : deux Français sur trois estiment que malgré son envie intacte de mettre le feu, l’ex-idole des jeunes devrait raccrocher la guitare.

 CHRISTIAN DELAHAYE
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Dans la Manche, un maire fait face au désarroi des habitants privés de généralistes

manche

« Nous sommes dans une situation plus que tendue ». Jean-Pierre Lhonneur, maire de Carentan-les-Marais (Manche) depuis 2008, est quelque peu... 1

Poses de prothèses en chirurgie ambulatoire : l'AP-HP marque des points

hanche prothese

L'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) annonce la réalisation de deux poses de prothèse (totale de hanche et unicompartimentale... Commenter

Éléments en faveur d'une maladie de Lyme chronique, d'après des travaux chez le singe

lyme

Alors qu'en France un protocole de diagnostic et de soins est en cours de rédaction à la Haute Autorité de santé (HAS), les controverses... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter