Hôpital de Gisors : deux aides-soignantes suspendues pour maltraitance sur des patients âgés

Hôpital de Gisors : deux aides-soignantes suspendues pour maltraitance sur des patients âgés

10.06.2013
  • 1370874179439782_IMG_106788_HR.jpg

Des personnes âgées hospitalisées dans le centre hospitalier de Gisors (Eure) ont été victimes de maltraitance de la part de deux aides-soignantes, révèle « Le Parisien » ce lundi.

En mars, un proche d’une des deux employées de l’unité de soins de longue durée de cet établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) alerte la direction de l’hôpital. Sur place, les enquêteurs missionnés par le défenseur des droits retrouvent cinq photos de pensionnaires qui auraient été prises pendant l’hiver 2009-2010 et qui sont attentatoires à la dignité de ces personnes.

Le quotidien évoque des clichés qui « se regardent avec peine, dans tous les sens du terme ». L’un montre « une très vieille dame » « dévêtue », l’autre un patient qui « porte pour seul vêtement une couche contre les fuites urinaires et un soutien-gorge rembourré ».

Un acte isolé

Toutes les victimes sont sous tutelle, soit très gravement handicapées, soit très âgées et souvent séniles.

L’agence régionale de santé (ARS) a été saisie et une enquête de gendarmerie est en cours.

« Ce type de délits reste isolé, rappellent les ministres de la Santé et chargée des personnes âgées Marisol Touraine et Michèle Delaunay dans un communiqué commun. Il ne doit pas jeter le discrédit sur les directions et personnels des établissements médico-sociaux, qui accomplissent chaque jour leur tâche avec dévouement et professionnalisme. »

Pour sa part, l’association des directeurs au service des personnes âgées (AD-PA) indique que « la bientraitance dépend avant tout du temps passé auprès des personnes et donc du nombre de professionnels ; la création d’une prestation autonomie tant attendue, ajoute-t-elle, sera en cela un véritable acte de bientraitance. »

En 2010, un rapport rédigé par un cadre de l’établissement signalant sans équivoque des faits de maltraitance était resté lettre morte, précise le quotidien.

L’actuelle direction – qui n’était pas en poste au moment des faits – a suspendu les agents incriminés.

Dans le rapport qu’il vient d’adresser à la ministre Michèle Delaunay, le défenseur des droits recommande d’engager des poursuites disciplinaires, d’interdire aux aides-soignantes mises en cause d’être à l’avenir en contact avec des personnes vulnérables mais aussi qu’une réflexion soit conduite sur le management interne.

La maltraitance sur ce type de patients fragiles représente 25 % des saisines du Défenseur des droits.

A.B.-I. (avec l’AFP)
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 3 Commentaires
 
11.06.2013 à 08h40

« Un personnel pas assez nombreux et non formé, sans sélection préalable... Rappelez-moi qui a l'intention de régler le problème du sous-effectif en engageant des jeunes stagiaires ?
Pour ce qui est d Lire la suite

Répondre
 
10.06.2013 à 15h04

« La maltraitance est aussi proportionnelle au temps passé à discuter entre aide-soignantes et à feuilleter des magazines dans certains services de gériatrie. Le travail c'est une culture et une habit Lire la suite

Répondre
 
10.06.2013 à 23h40

« La suppression des pauses pour le personnel n'est probablement motivée que par des motifs purement économiques. Ce qui crée la maltraitance, c'est l'absence de formation du personnel, c'est l'absenc Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Manque de temps, frustration, relations avec les patients : ces facteurs de stress qui mènent les généralistes au burn-out

La sensation de « travail empêché » chez les médecins joue fortement sur l'épuisement émotionnel et la dépersonnalisation, deux causes de... 5

Rénovation du dépistage néonatal : vers la création d'un centre national de coordination

dépistage néonatal

Le ministère de la Santé lance un appel à candidatures national pour désigner le centre hospitalier universitaire qui accueillera le futur... 1

AP-HP : contre un « plan social imposé », les personnels bravent la pluie et Martin Hirsch

aphp

Une trentaine de personnels de l'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) se sont rassemblés ce lundi devant le siège parisien du... 2

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter