C'est vous qui le dites - « La valeur marchande d'un cabinet médical est égale à zéro »

C'est vous qui le dites« La valeur marchande d'un cabinet médical est égale à zéro »

08.06.2013
  • vignette commentaires

Coup de gueule, avis d’expert, coup de cœur ou témoignage… La rédaction du « Quotidien » distingue chaque semaine un ou plusieurs commentaires, parmi les centaines postés au fil des jours par les lecteurs internautes.

 

Faut-il cumuler emploi et retraite ? C'est la question que se posent bon nombre de médecins en fin de carrière. Si certains aspirent à un repos bien mérité, d'autres envisagent de poursuivre leur activité, même partiellement, jusqu'à un âge avancé. Cette lectrice nous fait part de sa situation, non sans une certaine amertume. 

citation
Les motivations peuvent être financières : la valeur marchande d'un cabinet médical est égale à zéro ! Ma génération (je suis spécialiste plateau technique lourd, comme on dit) a certainement dû dégoûter les jeunes à s'installer en libéral : installation "à l'ancienne", avec gros emprunts pour acheter une clientèle, des parts en clinique, du matériel, et, en fin de compte, je n'aurai pas de retour sur investissement. Personne ne me remplacera, et, je ne peux absolument pas espérer un rachat de ma clientèle...
De plus, mon activité, bien que débordante, ne m'a pas permis de placer autant de millions d'euros sur mon plan retraite que certains (comme par exemple Mme Delaunay, qui était, il me semble, praticien hospitalier et devait donc ne pas y aller de mains mortes avec les dépassements d'honoraires !). 
Nous sommes comme tous les travailleurs indépendants (artisans, commerçants...), nous avons les mêmes préoccupations, nous avons traversé les mêmes difficultés et n'avons pas été ménagés par les gouvernements successifs. Pourquoi les jeunes veulent-ils rester dans le monde du salariat et ne trouve-t-on personne pour reprendre les cabinets libéraux qui ferment les uns après les autres ? Tout ceci va faire plaisir à nos "responsables politiques", eux qui pensent que réduire le nombre de médecins va automatiquement réduire les dépenses de santé, et nous conduire plus vite à une médecine d'Etat.

 citation

Posté le 5 juin par le Dr G.. Voir tous les autres commentaires sur le sujet : « Faut-il encourager le cumul emploi-retraite ? »

Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 3 Commentaires
 
08.06.2013 à 19h50

« L'essentiel du patrimoine de madame Delaunay est d'origine familiale et non lié à son activité hospitalière. »

dr jm gauchet

Répondre
 
09.06.2013 à 09h36

« Sans commenter sur le patrimoine de Mme Delaunay, nos internes ont su comparer les avantages et les inconvénients entre une carrière de fonctionnaire et celle dite "libérale" : là aussi, il n'y a pa Lire la suite

Répondre
 
08.06.2013 à 19h02

« On craignait la médecine anglaise, on a la médecine soviétique ! »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Une étudiante en PACES de Marseille se suicide, la communauté médicale en émoi

suicide Fac marseille

Une étudiante inscrite en première année commune aux études de santé (PACES) à la faculté de médecine d'Aix-Marseille vient de se donner la... 9

Lévothyrox: le Conseil d'État donne raison au gouvernement dans sa gestion des effets indésirables

Levothyrox

Le Conseil d'État a donné raison ce 13 décembre au gouvernement, face à un patient traité avec le médicament Levothyrox, qui avait saisi en... 3

Réguler l'installation des spécialistes de secteur II en zone surdotée : la mesure choc du CESE

cese

Depuis plusieurs semaines, la question de la liberté d'installation ne quitte pas le débat public. Le Conseil économique, social et... 20

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter