La mort de Pierre Mauroy, artisan de réformes sociales

La mort de Pierre Mauroy, artisan de réformes sociales

07.06.2013
  • 1370618753439382_IMG_106656_HR.jpg

Pierre Mauroy, le premier chef de gouvernement socialiste de la Vème République, maire de Lille pendant 28 ans, est mort à 84 ans à l’hôpital Percy de Clamart.

Il avait dirigé trois gouvernements d’Union de la gauche jusqu’en 1984, date à laquelle Laurent Fabius lui a succédé à Matignon. C’est sous son impulsion que furent lancés l’abolition de la peine de mort, la décentralisation, l’impôt sur les grandes fortunes, et plusieurs réformes sociales marquantes dont la cinquième semaine de congés payés, les 39 heures ou la retraite à 60 ans.

Dans le champ de la santé, il avait entamé, avec son ministre communiste Jack Ralite, l’application des propositions du projet présidentiel de François Mitterrand (création de postes de médecins hospitaliers et médecins scolaires, centres de santé intégrés, nationalisation de groupes pharmaceutiques...).

Remboursement de l’IVG

Dans ses « Mémoires » parues en 2003, Pierre Mauroy explique que son désaccord avec Mitterrand avait notamment porté sur sa décision de faire rembourser l’IVG, contre l’avis du chef de l’État, soucieux de ménager l’électorat catholique.

Fils d’instituteur, aîné d’une famille de sept enfants, il avait adhéré à 16 ans aux Jeunesses socialistes avant de gravir les échelons du parti et de suivre François Mitterrand dans son entreprise de reconstruction du PS, lors du congrès d’Epinay en 1971. La même année, il devient premier adjoint au maire de Lille.

En 1973, il est député du Nord (constamment réélu jusqu’à son entrée au Sénat en 1992), puis maire de LilleMartine Aubry lui succède en 2001.

Jean-Marc Ayrault a salué ce vendredi « un grand homme d’État, un grand Premier ministre, un très grand maire de Lille, quelqu’un de profondément humain, qui aimait profondément la France et les Français ».

 C.D. (avec AFP)
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 3 Commentaires
 
08.06.2013 à 19h52

« 14 ans de socialisme = suppression de la peine de mort excellente chose par ailleurs. Mais qui c'est ? Badinter ou Mitterand ou Mauroy ? Ou les 3 ce qui est peu dans leur escarcelle ! »

Répondre
 
07.06.2013 à 23h38

« L'abolition de la peine de mort ce n'est pas lui, L'ISF, c'est une stupidité, quant à la 5ème semaine, les 39 heures et la retraite à 60 ans, nous en subissons les conséquences désastreuses et pour Lire la suite

Répondre
 
08.06.2013 à 19h06

« Tout à fait d'accord ! Une fois passé l'arme "à gauche" les individus sont parés de toutes les vertus... »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Agnès Buzyn écarte à nouveau la coercition à l'installation

Buzyn

Agnès Buzyn a écarté ce mercredi la proposition d'un conventionnement sélectif des médecins de secteur II dans les zones surdotées, piste... 1

Une étudiante en PACES de Marseille se suicide, la communauté médicale en émoi

suicide Fac marseille

Une étudiante inscrite en première année commune aux études de santé (PACES) à la faculté de médecine d'Aix-Marseille vient de se donner la... 6

Lévothyrox: le Conseil d'État donne raison au gouvernement dans sa gestion des effets indésirables

Levothyrox

Le Conseil d'État a donné raison ce 13 décembre au gouvernement, face à un patient traité avec le médicament Levothyrox, qui avait saisi en... 3

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter