Les édulcorants, pas si « inertes » pour le métabolisme

Les édulcorants, pas si « inertes » pour le métabolisme

31.05.2013
  • 1370012406437479_IMG_106208_HR.jpg

    Les édulcorants, pas si « inertes » pour le métabolisme

Sans calories ou presque, les édulcorants n’ont pas éveillé de méfiance particulière jusqu’à présent quant à leur inocuité sur l’équilibre glycémique. D’après une étude publiée dans Diabetes Care menée chez 17 sujets ayant une obésité morbide, le sucralose, l’édulcorant le plus couramment consommé, entraînerait une augmentation de la glycémie et de l’insulinémie. « Cet édulcorant artificiel n’est pas inerte, commente le Pr Yanina Pepino, premier auteur de l’étude. De nouvelles études sont nécessaires pour dire si oui ou non une utilisation à long terme est délétère. »

L’équipe de la faculté de médecine de Washington (Saint-Louis) a mené une étude croisée chez 17 sujets, dont l’indice de masse corporelle (IMC) moyen était supérieur à 42. Le protocole consistait à réaliser un test de charge au glucose après avoir ingéré de l’eau ou du sucralose, chaque participant étant testé 2 fois de sorte d’être son propre témoin. L’idée des chercheurs était d’évaluer si l’association de glucose et de sucralose pouvait modifier la sécrétion d’insuline et la glycémie.

« Quand les participants prennent du sucralose, le pic glycémique est plus élevé qu’avec de l’eau simple», explique le Pr Pepino. L’insulinémie est augmentée de 20 %.» Une réponse insulinique trop forte pourrait participer à la longue au phénomène d’insulinorésistance. Pour l’heure, beaucoup de choses restent à préciser, à la fois concernant les mécanismes d’action impliqués, les effets à terme sur la santé et le cas particulier de l’obésité. « Une augmentation de 20 % peut être cliniquement significative, comme elle peut ne pas l’être. »

Diabetes Care, publié en ligne le 30 avril 2013.

Dr I.D.
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

La prévalence du tabagisme en forte baisse chez les médecins généralistes

tabac

« Contrairement à ce qui est observé en population générale, la prévalence du tabagisme est en forte baisse parmi les médecins généralistes,... 2

Coercition, salariat, numerus clausus : face aux maires offensifs sur les déserts médicaux, Agnès Buzyn pédagogue

AMF Buzyn

La présence des médecins sur le territoire est devenue un enjeu majeur des dernières élections municipales. Réunis lors de leur 100e... 4

La FDA autorise la première bithérapie destinée à la désescalade du traitement du VIH

fda

Le médicament Juluca, une association fixe de dolutégravir et de rilpivirine commercialisée par ViiV Healthcare, vient d’obtenir une... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter