Diane 35 : les agences nationales confortent la position de l’EMA

Diane 35 : les agences nationales confortent la position de l’EMA

30.05.2013
  • 1369930482437198_IMG_106133_HR.jpg

    Diane 35 : les agences nationales confortent la position de l’EMA

La décision de l’Agence européenne du médicament (EMA) de ne pas suivre la France sur la suspension d’un traitement anti-acné controversé Diane 35 du laboratoire Bayer a été confirmée ce jeudi au niveau européen, a annoncé l’EMA.

L’organisme européen regroupant les agences nationales du médicament des différents pays européens, le CMDh, s’est prononcé à l’unanimité moins une voix, celle de la France, en faveur de la position de l’EMA, a indiqué cette dernière. L’Agence européenne du médicament avait en grande partie désavoué la France, estimant par la voix de son Comité pour l’évaluation des risques en matière de pharmacovigilance (PRAC) que la balance bénéfice/risque de ce médicament était « positive, à condition que certaines mesures soient prises pour minimiser les risques thrombo-emboliques ».

Traitement de l’acné uniquement

Diane 35 et ses génériques « doivent être utilisés uniquement pour le traitement de l’acné modérée ou sévère liée à une sensibilité aux androgènes et/ou à un hirsutisme », a rappelé l’EMA en soulignant que ces traitements n’étaient indiqués que dans les cas où « les autres traitements ont échoué » (topiques en antibiothérapie). Les risques thrombo-emboliques de Diane 35 sont « bien connus », souligne l’EMA. Pour les réduire, l’agence propose des mesures complémentaires comme des plaquettes d’information à l’usage des prescripteurs et des patients.

Comme la décision du CMDh a été prise à la majorité, et non à l’unanimité, elle sera envoyée à la Commission européenne qui prendra une décision finale, laquelle devra ensuite être suivie par les États membres, explique l’EMA. Dans l’attente des décisions européennes finales, l’ANSM a maintenu la suspension en France des AMM (autorisations de mise sur le marché) pour Diane 35 et ses génériques.

 Dr LYDIA ARCHIMÈDE
Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
google

Des plaintes en cas d'« avis Google » diffamatoires : l'UFML pousse les médecins à durcir le ton envers les patients

Face à la multiplication « des dérives de l’utilisation » des avis Google, l'UFML Syndicat a décidé de prendre les devants. Après la publication d'un guide pratique par l'Ordre des médecins il y a quelques mois, visant à aider... 9

Une nouvelle « pilule pour homme » passe les premiers tests de sécurité

Contraception homme

Une pilule contraceptive pour homme vient de passer avec succès l'étape de l'étude de phase I, selon des données présentées aujourd'hui au... 3

Érosion du volontariat, nuit profonde abandonnée, réquisitions : la PDS toujours très fragile !

pds

Stabilité ou érosion du volontariat dans une majorité de départements, hausse timide des régulateurs libéraux (grâce aux retraités), nuit... 9

57 députés de gauche réclament le conventionnement sélectif et épinglent le lobby médical

Jean-Luc Mélenchon

Le projet de loi de santé dont l'examen en première lecture à l'Assemblée nationale s'est achevé dans la nuit du 22 au 23 mars fait grincer... 4

Un antidépresseur prometteur dans l'anémie des syndromes myélodysplasiques

Des antidépresseurs de prescription courante, les inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine, pourraient se révéler un... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter