Le gouvernement s’engage à améliorer l’accès aux soins des personnes handicapées

Le gouvernement s’engage à améliorer l’accès aux soins des personnes handicapées

24.05.2013

Le gouvernement souhaite améliorer l’accès aux soins des personnes en situation de handicap, a affirmé la ministre déléguée chargée des Personnes handicapées et de la Lutte contre l’exclusion vendredi, lors du congrès de l’UNAPEI, à Marseille. Reprenant en partie à son compte le constat posé par le Livre blanc de cette fédération d’associations de familles et de proches de personnes handicapées mentales, elle a indiqué que « l’accès aux soins des handicapés sera l’un des points forts » du prochain comité interministériel du handicap. Dans son Livre blanc, officiellement remis à la ministre, l’UNAPEI soulignait que les handicapés mentaux ont « deux fois et demie plus besoin de soins que la population générale », et qu’ils ont pourtant beaucoup plus de difficultés pour y accéder, qu’il s’agisse de soins liés ou non à leur handicap.

Marie-Arlette Carlotti a souhaité notamment que soient améliorés « l’offre de premiers secours par la constitution d’équipes pluriprofessionnelles de proximité », « l’accessibilité des lieux de soins » et « l’accès à la prévention » individuelle et collective.

Réunion du comité interministériel

La ministre a aussi appelé de ses vœux une « sensibilisation accrue aux handicaps » lors de la formation des personnels de santé. Le Livre blanc relevait en effet que l’enseignement du handicap est « très limité durant le cursus des études médicales ». « Notre objectif est clair : nous devons faire en sorte que les professionnels de santé connaissent le handicap », a lancé la ministre déléguée.

Elle a également annoncé une amélioration de la « coordination entre le secteur sanitaire et le secteur médicosocial ». Toutes ces pistes doivent être étudiées lors de la réunion prochaine du comité interministériel du handicap, qui regroupera « 11 ou 12 ministres », a-t-elle assuré. Concernant l’accessibilité des handicapés à l’école, « nous avons créé en urgence 1 500 postes d’assistant de vie scolaire pour assurer la dernière rentrée », a-t-elle rappelé, tout en reconnaissant que les conditions d’emploi actuelles de ces personnes étaient « précaires, sans formation, sans qualification ». Marie Arlette Carlotti a assuré que le gouvernement allait « proposer une professionnalisation de l’assistante de vie scolaire avec une qualification (...) Ça doit devenir un métier, parce qu’on n’accompagne pas un enfant sans qualification », a-t-elle indiqué.

 Dr LYDIA ARCHIMÈDE
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 3 Commentaires
 
25.05.2013 à 09h39

« Je ne comprends pas ; pensez vous que l'aeh ne doit pas aider à prendre en charge les enfants dys ?
Vous parlez d'etayer le diagnostic des dys par des évaluations spécifiques ; nous sommes passés pa Lire la suite

Répondre
 
24.05.2013 à 21h35

« Ha bon, je découvre ici que les personnes en situation de handicap n'ont pas d'accès aux soins ? J'exclue dans ma question les personnes soit disant dyspraxiques, dyslexiques (soins remboursés par l Lire la suite

Répondre
 
25.05.2013 à 15h26

« Quand on écrit de telles imbécilités, il faut au moins avoir le courage de signer.... et j'ajoute : si tous les médecins pédiatres et généralistes également étaient enfin capables de diagnostiquer a Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Une étudiante en PACES de Marseille se suicide, la communauté médicale en émoi

suicide Fac marseille

Une étudiante inscrite en première année commune aux études de santé (PACES) à la faculté de médecine d'Aix-Marseille vient de se donner la... 11

Lévothyrox: le Conseil d'État donne raison au gouvernement dans sa gestion des effets indésirables

Levothyrox

Le Conseil d'État a donné raison ce 13 décembre au gouvernement, face à un patient traité avec le médicament Levothyrox, qui avait saisi en... 3

Réguler l'installation des spécialistes de secteur II en zone surdotée : la mesure choc du CESE

cese

Depuis plusieurs semaines, la question de la liberté d'installation ne quitte pas le débat public. Le Conseil économique, social et... 20

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter