L’ISNIH tombe le H et drague les internes de médecine générale

L’ISNIH tombe le H et drague les internes de médecine générale

22.05.2013
  • 1369236410434600_IMG_105469_HR.jpg

    L’ISNIH tombe le H et drague les internes de médecine générale

L’Intersyndicat national des internes des hôpitaux (ISNIH) est mort. Vive l’Intersyndicat national des internes (ISNI). Le changement d’appellation du syndicat a été adopté à l’unanimité en assemblée générale. « En se séparant du qualificatif "hospitalier", l’ISNI réaffirme la réalité de ses activités et missions au service de l’ensemble des internes quelle que soit leur spécialité ou leur parcours », affirme le syndicat.

Créé en 1969, l’ISNI, qui revendique 15 000 adhérents, entend ainsi renforcer son audience auprès notamment des internes de médecine générale. « Ce changement de nom est discuté depuis longtemps, explique Emanuel Loeb, président de l’ISNI. Nous prônons l’ouverture à l’ambulatoire et nous espérons que les pédiatres, les gynécologues médicaux et les psychiatres pourront réaliser des stages en cabinet de ville dans les prochains semestres. » S’il existe déjà une structure représentative des internes de médecine générale (ISNAR-IMG), des internes de cette spécialité adhèrent déjà à l’ISNI à titre individuel, ajoute Emanuel Loeb.

Rivalités

Ce changement d’appellation intervient également au moment où le syndicat va rénover sa charte graphique et ses outils de communication. L’actualité des dernières semaines a également pesé. L’ISNIH a engagé en octobre dernier un mouvement de grève qui a conduit à la tenue d’un groupe de travail avec le ministère de la Santé. Plusieurs revalorisations des internes ont été actées (hausse de 59 euros brut des primes mensuelles de sujétion des internes de 1re et de 2e année, hausse de 125 euros brut des primes pour les internes de médecine générale en SASPAS, création d’indemnités de transport). Mais le syndicat a mal vécu certains arbitrages du ministère de la Santé. « Ce qui a été emprunté aux uns sera reversé aux autres, déclare Emanuel Loeb. Est-ce que la prime du SASPAS devait se faire au détriment des internes de 1re et de 2e année ? Est-ce que cette prime qui ne bénéficie pas à l’ensemble des internes de médecine générale était la meilleure option pour revaloriser la spécialité ? »

La volonté de l’ISNI de recruter les internes de médecine générale ne devrait pas laisser insensible l’Intersyndicale nationale autonome représentative des internes de médecine générale (ISNAR-IMG). Contacté par « le Quotidien », Emmanuel Bagourd, président de l’ISNAR-IMG, n’a pas souhaité commenter à chaud le changement d’appellation de ses homologues de l’ISNI. « L’expertise d’un syndicat se fait en fonction du nombre d’adhérents et non en fonction d’un nom », s’est-il contenté de déclarer, revendiquant 6 000 adhérents pour l’ISNAR-IMG.

 CHRISTOPHE GATTUSO
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

« L'humanité ne peut s'arrêter aux frontières de la France ! » : le Pr Pitti explique pourquoi il renonce à ses insignes d'officier de la légion d'honneur

Pr Raphaël Pitti

Le Pr Raphaël Pitti, médecin humanitaire, a été promu au rang d'officier de la légion d'honneur le 14 juillet dernier. Aujourd'hui, il... 21

L'athérosclérose présente chez la moitié des 40-54 ans sans facteur de risque cardiovasculaire… Faut-il s'en soucier ?

athérosclérose

Une tension basse, une glycémie faible et un taux de cholestérol dans la norme suffisent-ils à garantir des artères saines ? Une étude... Commenter

Comment des villes moyennes font reculer les déserts

Abonné
Villes moyennes

Frappées de plein fouet par le manque de médecins, notamment généralistes, de nombreuses municipalités  sortent des sentiers battus pour... 4

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter