Aux Mureaux, la jeune généraliste agressée jette l’éponge

Aux Mureaux, la jeune généraliste agressée jette l’éponge

22.04.2013
  • 1366644339427662_IMG_103854_HR.jpg

Au début de l’année, elle doutait déjà mais ne voulait pas baisser les bras. Victime d’un braquage à main armée dans le cabinet libéral des Mureaux (Yvelines) où elle exerçait en tant que collaboratrice, cette jeune généraliste renonce finalement à s’installer.

« Je n’ai pas envie de risquer ma vie tous les jours, j’estime que je ne peux plus exercer mon métier dans des conditions convenables », a-t-elle déclaré au « Parisien ». Elle continuera à pratiquer la médecine, mais ailleurs.

798 agressions recensées en 2012

Selon le quotidien, deux autres médecins auraient fermé leur cabinet fin mars, « en partie à cause du climat d’insécurité ».

En 2012, l’Ordre des médecins a recensé 798 cas d’agressions physiques, verbales, vol ou vandalisme signalés par les médecins. Les omnipraticiens sont la cible de 56 % des agressions. Les femmes médecins représentent 46 % des déclarations alors qu’elles ne constituent que 42 % de la population médicale.

 A.B.-I.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 21 Commentaires
 
23.04.2013 à 18h21

« Je comprends tout à fait notre consoeur pour avoir moi aussi pris la décision d'arrêter mon activité de généraliste après un braquage qui a été l'apothéose après une série d'agressions et de menaces Lire la suite

Répondre
 
23.04.2013 à 11h36

« Profession : médecin retraité, en cumul emploi salarié
hé oui, voici ce que c'est d'avoir élu un président notoirement incompétent, avec toute une bande de ministres, Taubira en tête, qui favorise l Lire la suite

Répondre
 
Raphaël L Médecin ou Interne 23.04.2013 à 09h16

« Les banlieues vont devenir un désert médical. Attention à la loi HPST! Pauvre consœur, déjà pleine de désillusions comme tous les autres. Après plus de trente ans de carrière, je regrette de n'avoir Lire la suite

Répondre
 
23.04.2013 à 08h38

« Mais non j'vous dis ! Les violents c'est la Manif pour Tous ! »

Répondre
 
23.04.2013 à 08h12

« C'est ce que l'on nous dicte totalitairement : la mixité des classes sociales. Des non-nantis chez des nantis et des nantis soignants chez des non-nantis. Mais ce que deviennent tous ces braves gens Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Manque de temps, frustration, relations avec les patients : ces facteurs de stress qui mènent les généralistes au burn-out

La sensation de « travail empêché » chez les médecins joue fortement sur l'épuisement émotionnel et la dépersonnalisation, deux causes de... 5

Rénovation du dépistage néonatal : vers la création d'un centre national de coordination

dépistage néonatal

Le ministère de la Santé lance un appel à candidatures national pour désigner le centre hospitalier universitaire qui accueillera le futur... 1

AP-HP : contre un « plan social imposé », les personnels bravent la pluie et Martin Hirsch

aphp

Une trentaine de personnels de l'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) se sont rassemblés ce lundi devant le siège parisien du... 2

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter