Un spécialiste de la FIV accusé de viols, radié par l’Ordre

Un spécialiste de la FIV accusé de viols, radié par l’Ordre

18.04.2013

André Hazout, un gynécologue parisien spécialiste de la fécondation in vitro accusé de plusieurs viols, a été radié de l’Ordre des médecins par une décision rendue la semaine dernière. « Le Dr Hazout est radié du tableau de l’Ordre des médecins », précise la décision de la chambre disciplinaire nationale de l’Ordre des médecins en date du 11 avril.

Âgé de 69 ans, le Dr Hazout avait été mis en examen en 2007 pour viols et agressions sexuelles sur plusieurs de ses patientes, venues consulter à son cabinet pour des problèmes d’infertilité. Il avait été placé sous contrôle judiciaire et s’était vu interdire d’exercer la médecine. Au terme de l’enquête, le juge d’instruction en charge de l’affaire avait décidé en 2011 de renvoyer le gynécologue devant la cour d’assises, estimant que le médecin savait que les patientes qu’il aurait violées étaient « particulièrement vulnérables en raison de leur état physique ou mental ».

Un procès en 2014

Mais le médecin avait bénéficié d’un non-lieu concernant les plaintes pour viol ou agression sexuelle de 27 autres femmes en raison de la prescription des faits. Le renvoi aux assises a été confirmé en octobre dernier par la cour d’appel de Paris et le procès devrait avoir lieu en 2014. Mais sans attendre l’issue du procès, la chambre disciplinaire nationale de l’Ordre, présidée par un magistrat, statuant sur les plaintes de plusieurs plaignantes, a considéré que les faits reprochés au Dr Hazout sont censés avoir été commis « dans l’exercice même de sa fonction, avec toute l’autorité qui s’y attache nécessairement, abusant ainsi de la confiance de patientes en situation de particulière vulnérabilité ».

Il a également estimé que ces « manquements graves et répétés » étaient « de nature à déconsidérer sa profession » et qu’ils justifiaient sa radiation de l’Ordre. Le Dr Hazout, spécialiste reconnu de la médecine de la reproduction, a notamment exercé à l’hôpital Béclère et à la célèbre clinique de la Muette dans le XVIe arrondissement de Paris.

 Dr L. A. (avec AFP)
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Dans la Manche, un maire fait face au désarroi des habitants privés de généralistes

manche

« Nous sommes dans une situation plus que tendue ». Jean-Pierre Lhonneur, maire de Carentan-les-Marais (Manche) depuis 2008, est quelque peu... 9

Poses de prothèses en chirurgie ambulatoire : l'AP-HP marque des points

hanche prothese

L'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) annonce la réalisation de deux poses de prothèse (totale de hanche et unicompartimentale... 7

Éléments en faveur d'une maladie de Lyme chronique, d'après des travaux chez le singe

lyme

Alors qu'en France un protocole de diagnostic et de soins est en cours de rédaction à la Haute Autorité de santé (HAS), les controverses... 2

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter