Les questions posées par l’affaire Cahuzac - Comment fonctionnait la politique du médicament avant la création des agences

Les questions posées par l’affaire CahuzacComment fonctionnait la politique du médicament avant la création des agences

15.04.2013

Jérôme Cahuzac est suspecté par la justice d’avoir entretenu des liens troubles avec l’industrie pharmaceutique. A-t-il favorisé certains laboratoires lorsqu’il était conseiller au ministère ? L’exemple du Maxepa, cité dans la presse, est démenti avec vigueur par Claude Évin. L’ancien ministre, de même que les personnes en responsabilité à l’époque, reconnaît que l’année 1993 a marqué un tournant, avec la création de l’Agence du médicament. Retour sur ces années antérieures où l’octroi des autorisations de mise sur le marché (AMM), l’admission au remboursement et la fixation du prix des médicaments étaient décidés directement par le ministère de la Santé.

  • 1365988509425376_IMG_103112_HR.jpg
• L’octroi des AMM entre les mains des experts, mais surtout du ministre

Une commission des autorisations de mise sur le marché existait avant l’agence du médicament. Mais elle disposait de moyens limités. Ceux qui y ont travaillé se remémorent les réunions dans des bureaux exigus, les piles de dossiers dans les couloirs, le sous-effectif. « La commission d’AMM était artisanale et à la bonne franquette. Artisanal...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Médecin
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Pour désengorger les urgences, l'AMUF veut salarier des médecins en centres de santé

amuf

L'Association des médecins urgentistes de France (AMUF) a présenté ce mardi ses propositions pour lutter contre l'engorgement des urgences... Commenter

Baclofène : des effets indésirables nombreux mais difficilement imputables au traitement, selon une étude lilloise

BACLOFENE

Les premiers résultats de l'étude Baclophone, menée dans les Hauts-de-France et en Normandie par les médecins du service d'addictologie du... Commenter

« Le médecin est le premier vecteur d'information sur la vaccination, avant Internet », selon Santé publique France

vaccin

Santé publique France (SPF) publie dans le « Bulletin épidémiologique hebdomadaire » (« BEH ») la partie de l'enquête Baromètre santé 2016... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter