Pour honorer son loyer, l’hôpital Sud Francilien se restructure tous azimuts

Pour honorer son loyer, l’hôpital Sud Francilien se restructure tous azimuts

29.03.2013
  • 1364554578421633_IMG_102145_HR.jpg

    Pour honorer son loyer, l’hôpital Sud Francilien se restructure tous azimuts

Toujours pas de porte de sortie en vue au centre hospitalier Sud Francilien (Essonne), livré début 2012 par Eiffage. L’hôpital et le constructeur sont liés pendant 30 ans par un bail emphytéotique. Avec d’un côté un loyer de 52 millions d’euros à verser à Eiffage, de l’autre un déficit qui dépasse les 40 millions d’euros, l’hôpital ne s’en sort qu’à coup de dotations exceptionnelles.

L’établissement se restructure pour ne pas sombrer. Un plan de retour à l’équilibre financier court jusqu’en 2016. « Ce plan privilégie le développement de l’activité de l’hôpital avec l’objectif de générer 30 millions d’euros de recettes supplémentaires d’ici à 2016 », indique Jean-Michel Toulouse, le directeur. Ce n’est pas tout. Compression de la masse salariale, réduction du nombre de RTT, réorganisation du travail... En clair, il faut travailler plus en étant moins nombreux.

Les syndicats réclament l’abandon pur et simple du partenariat public privé (PPP), le plus important de France dans le secteur hospitalier. L’exécutif, qui hérite là d’un dossier très embarrassant, n’y semble pas disposé. Du moins pas encore.

Un hôpital déficitaire car surdimensionné ?

La députée communiste Jacqueline Fraysse a récemment interpellé Dominique Bertinotti à l’Assemblée nationale. Réponse de la ministre de la Famille : « Ce déficit provient essentiellement de la situation juridique dans laquelle se trouve le CHSF. (...) Le bâtiment qu’il occupe étant surdimensionné, il génère un déficit structurel d’activités et donc de recettes, alors même que ses échéances en termes de loyer, elles, vont croissant. » Ce praticien du CHSF n’est pas d’accord. À ses yeux, le problème numéro un de l’hôpital n’est pas son surdimensionnement mais « le sous-effectif majeur, et la lourdeur de l’organisation ».

Le gouvernement, pris au piège d’une situation a priori inextricable, a mis en place une mission d’appui IGAS IGF en février. En parallèle, l’ARS Ile-de-France réorganise l’offre de soins en Essonne. Trois hôpitaux de l’AP-HP (Bicêtre, Paul-Brousse, Antoine-Béclère) et le CHSF viennent de signer un accord de coopération, prévoyant des participations croisées aux staffs, la mise en place de filières, l’accueil d’internes, le partage d’équipements...

Est-ce assez ? La direction du CHSF se garde bien de critiquer ouvertement le PPP. Elle joue la carte du dialogue social autant que faire se peut. Une nouvelle séance de négociation se tiendra le 5 avril. Médecins et soignants sont dubitatifs. L’association de défense du CHSF continue de son côté de réclamer l’accès au bail emphytéotique et au rapport que l’IGAS et l’IGF ont consacré à l’établissement il y a quelques années.

D. CH.
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

À 89 775 euros, hausse timide du revenu moyen des médecins libéraux en 2016

revenus impots

Le cru 2016 des revenus nets des médecins libéraux (BNC, après charges et avant impôt) s'est révélé très moyen, détaille la Caisse autonome... 2

Interdiction de la cigarette au cinéma : Agnès Buzyn ne l’a « jamais envisagée »

tabac

Un début de polémique a eu lieu entre le cinéma français et Agnès Buzyn, vite déminée par cette dernière. Le mercredi 15 novembre, à... 2

Bientôt un numéro d'appel unique pour aider les médecins qui souffrent

ENTRAIDE

Repérer les médecins en souffrance, prévenir les suicides, les aider à se soigner voire à se reconvertir : tel est l'esprit de la... 2

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter