E-santé : Touraine dévoile son plan de bataille

E-santé : Touraine dévoile son plan de bataille

28.03.2013
  • 1364491849421473_IMG_102115_HR.jpg

C’est en ouverture de la journée de Télésanté 2013 que Marisol Touraine a présenté ce jeudi les grandes lignes de sa stratégie de e-santé. Organisée par le CATEL (1), cette 13e édition, interactive, a réuni 1 200 participants (professionnels de santé, industriels, institutionnels), répartis dans plus de 20 villes en France et à l’étranger.

Les nouvelles technologies sont un moyen de « lutte contre les inégalités territoriales de santé » et « les temps d’attente trop long pour accéder à des consultations spécialisées », a rappelé en préambule Marisol Touraine, faisant écho à son « pacte territoire santé ».

Comment ? Les agences régionales de santé (ARS) seront chargées d’élaborer « d’ici à l’été » des « projets de schémas régionaux d’investissement en santé (SRIS) » selon la « stratégie pour la e-santé » voulue par la ministre, déployée autour de trois axes.

Accompagner les professionnels et les établissements

La ministre de la Santé compte injecter les « 400 millions d’euros sur cinq ans » prévus dans le programme « Hôpital numérique », lancé en novembre 2011 afin de définir un plan de développement et de modernisation des systèmes d’information hospitaliers (SIH).

Renforcer la coopération

Marisol Touraine souhaite élaborer un « plan national de déploiement de la télémédecine ». À l’hôpital, il faut mettre l’accent sur la « permanence des soins en imagerie » et « une meilleure prise en charge des accidents vasculaires cérébraux (AVC) », a-t-elle estimé.

« Les projets pilotes que nous accompagnons sont mis en œuvre dans huit régions », a-t-elle précisé.

Dans le « secteur ambulatoire », « une expérimentation sera lancée au second semestre », a ajouté la ministre. « Dans ce cadre, nous devons lever les barrières liées au financement et à la tarification de l’activité de télémédecine, en particulier pour les professionnels de santé libéraux », a-t-elle reconnu.

Le dossier médical personnel (DMP) est un autre levier privilégié. « J’ai fait le choix de réorienter ce dossier en le concentrant sur la prise en charge des parcours de soins des personnes âgées et des malades chroniques », a-t-elle commenté. « Il intégrera de nouveaux services comme le partage d’une synthèse médicale », dispositif conventionnel pour lequel les médecins ont un intérêt certain. Une « messagerie sécurisée santé » permettra aux professionnels de communiquer entre eux.

Enfin, la création des « territoires de soins numériques », auxquels sont consacrés « 80 millions d’euros dans le cadre des investissements d’avenir  devrait permettre de « tester les outils technologiques de demain ».

Améliorer les services aux usagers

Marisol Touraine s’est dite favorable à la création de « sites publics d’information de qualité », notamment sur les médicaments.

Sur l’accès aux données et le respect du secret médical, la ministre a chargé un membre du Conseil d’État (sans préciser lequel) de « faire des propositions », afin « d’organiser les évolutions nécessaires dans le strict respect des obligations déontologiques ». Aucun élément de calendrier n’a été rendu public.

(1) CATEL : né en 1997, think tank multidisciplinaire de compétences en télésanté et autres téléservices. Il regroupe professionnels de santé, institutionnels et industriels.

 ANNE BAYLE-INIGUEZ
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 4 Commentaires
 
29.03.2013 à 16h33

« Les médecins militaires ont une bonne habitude de la télémédecine (en OPEX, pour les sous-marins nucléaires, etc.).
Il serait bon de demander leur opinion sur la question avant de se lancer dans ce Lire la suite

Répondre
 
FREDERIC M Médecin ou Interne 29.03.2013 à 09h22

« Après télé achat, télé santé ! »

Répondre
 
Lilith Médecin ou Interne 29.03.2013 à 07h34

« Le télé-diagnostic... mais à quelle heure ? La nuit ? »

Répondre
 
28.03.2013 à 22h26

« Quel blabla !!! »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Les Généralistes CSMF planchent sur la démographie et contestent le « zonage » des ARS

Réunis en comité directeur, les Généralistes CSMF (ex-UNOF) ont décidé d'entamer un travail de fond sur leur projet politique, ciblé sur la... 1

Prendre en charge le burn-out : la HAS donne ses recommandations

burn out

En réponse à une saisine du ministère de la Santé au printemps 2016, la Haute Autorité de santé (HAS) rend publiques ses recommandations... 7

Le nouveau syndicat pour les infirmiers de bloc va consulter sur les conditions de travail

ibode

Depuis le 9 mai, les quelque 7 000 infirmiers diplômés d'État de bloc opératoire (IBODE) sont officiellement représentés par le Syndicat... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter