Réseaux d’ostéopathes non professionnels de santé : deux syndicats portent plainte

Réseaux d’ostéopathes non professionnels de santé : deux syndicats portent plainte

25.03.2013

La FMF UMEP (Fédération des médecins de France à expertise particulière) et le Syndicat national des médecins ostéopathes (SNMO) ont porté plainte devant le Tribunal de grande instance (TGI) de Nanterre contre les plateformes de complémentaires Santeclair et Carte Blanche, pour « tromperie et exercice illégal de la médecine ».

« À travers ces plateformes, s’indigne le Dr Corinne Le Sauder, présidente de la FMF UMEP, des mutuelles comme Allianz, MAAF-MMA, IPECA ou MGP créent des réseaux fermés d’ostéopathes non professionnels de santé (ni médecins, ni kinés, ni sages-femmes). Leur partenariat prévoit que ces ostéopathes pratiqueront des actes réservés au corps médical, alors qu’ils n’ont aucun titre pour le faire ». De plus, affirment les syndicats, la plateforme Santeclair assure à ses adhérents que ces ostéopathes sont des professionnels de santé alors qu’ils ne le sont pas.

Actes interdits

Selon la FMF UMEP et le SNMO, la liste est longue des actes que ces ostéopathes non professionnels de santé risquent d’être amenés à faire. « Les touchers pelviens ou les manipulations gynéco-obstétricales sont interdits aux ostéopathes non professionnels de santé », rappellent les deux syndicats.

Le Dr Jean-Paul Hamon, patron de la FMF, pointe du doigt un autre risque pour le patient. Il affirme qu’« un ostéopathe non professionnel de santé n’a aucune obligation de s’assurer. Ses clients doivent savoir qu’ils ne seront pas indemnisés même si l’ostéopathe est assuré, car la compagnie ne couvrira pas des actes que l’ostéopathe n’a pas le droit d’effectuer ».

Inertie incompréhensible des pouvoirs publics

Le silence des autorités et de l’Ordre sur ce sujet exaspère ces syndicats. Selon Fabrice Di Vizio, avocat de la FMF, le ministère de la Santé a été averti, sans réaction aucune de sa part. Cette « inertie incompréhensible » du ministère fait également réagir le Dr Jean-Paul Hamon. « Jusqu’à quand va-t-on continuer à former 3 000 ostéopathes non professionnels de santé par an, qui finiront par être condamnés pour exercice illégal de la médecine ? », s’interroge-t-il.

Il dénonce en outre « l’activité amputée des généralistes au profit des pharmaciens, des kinés, des sages-femmes. La seule extension de compétence qu’on propose aux généralistes, c’est la paperasse ». Le patron de la FMF demande à son tour à l’Ordre des médecins et aux pouvoirs publics de « prendre leurs responsabilités ».

 H.S.R.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 11 Commentaires
 
Daniel d Kinésithérapeute 26.03.2013 à 09h00

« La reconnaissance légale de l'ostéopathie a été faite "à la hussarde" sans réflexion de fond.
A mon avis, il s'agit d' une orientation naturelle pour les kinés voulant privilégier un travail manuel Lire la suite

Répondre
 
26.03.2013 à 09h39

« C'est parfaitement exprimé. »

Répondre
 
01.07.2013 à 22h51

« Je n'arrive pas à comprendre... Etes vous pour ou contre les "ni-ni" ??
Je suis ostéopathe "ni-ni" biomécanicien.
Certe il existe des mégalos, mais y en a-t-il pas chez les médecins ou kiné qui cro Lire la suite

Répondre
 
26.03.2013 à 07h57

« Ne pas oublier que beaucoup de confrères ont leurs enfants ostéopathes après échec en médecine. Il sera difficile de reconnaître les personnes compétentes à l'avenir pour être soigné. »

Répondre
 
26.03.2013 à 09h34

« Tout est ainsi prévu par le pouvoir :
les ostéopathes non médecins font la médecine, les sages-femmes la gynéco, les infirmiers les soins de premiers recours. Ainsi LES MEDECINS PEUVENT SE CONSACRER Lire la suite

Répondre
 
26.03.2013 à 21h25

« Et les médecins perdent leur sacré saint pouvoir... Et oui messieurs, il va faloir vous habituer à ne plus être en haut d'un système pyramidal. Les mentalités évoluent enfin, finit l'aura des notabl Lire la suite

Répondre
 
25.03.2013 à 20h15

« Très bonne réaction, dommage que le syndicat minoritaire SNMO ait voulu faire de la politique politicienne au lieu de s'associer à l'ensemble des syndicats pour avoir du poids dans cette démarche s Lire la suite

Répondre
 
25.03.2013 à 23h20

« Salutaire... C'est le mot important, donc maintenant il faut s'y associer... C'est trop facile de voir des confrères hypocrites jouer les grands professeurs dans des écoles de mini.... et voir Jeamb Lire la suite

Répondre
 
26.03.2013 à 09h25

« L'essentiel est fait. Tant pis pour les arrière-pensées... »

Répondre
 
Anne-Claire M Médecin ou Interne 25.03.2013 à 20h10

« L'ostéopathie ça arrange tout le monde, à gauche comme à droite, vu que c'est pas remboursé... les conséquences humaines et médico-légales passent après les soucis de pognon ! »

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

« L'humanité ne peut s'arrêter aux frontières de la France ! » : le Pr Pitti explique pourquoi il renonce à ses insignes d'officier de la légion d'honneur

Pr Raphaël Pitti

Le Pr Raphaël Pitti, chef du service de réanimation à la polyclinique de Gentilly (Nancy) et médecin humanitaire, a été promu au rang... 11

L'athérosclérose présente chez la moitié des 40-54 ans sans facteur de risque cardiovasculaire… Faut-il s'en soucier ?

athérosclérose

Une tension basse, une glycémie faible et un taux de cholestérol dans la norme suffisent-ils à garantir des artères saines ? Une étude... Commenter

La consommation d’antibiotiques en France reste à la hausse en ville

ANTIBIOTIQUES

La tendance à la hausse de la consommation d’antibiotiques en ville se poursuit depuis 2010, après une période de baisse (2000-2005) puis... 1

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter