Régions : la CSMF fulmine contre la création d’observatoires des tarifs par les CRSA

Régions : la CSMF fulmine contre la création d’observatoires des tarifs par les CRSA

21.03.2013
  • argent

La Confédération des syndicats médicaux français (CSMF) dénonce ce jeudi une « atteinte particulièrement grave à la convention médicale » avec la création « en catimini » d’« observatoire[s] des pratiques tarifaires » par deux conférences régionales de la santé et de l’autonomie (CRSA), en Haute-Normandie et Nord-Pas-de-Calais.

Créées par la loi HPST, et placées sous la houlette des agences régionales de santé, les CRSA sont des instances locales de démocratie sanitaire, consultées pour avis sur les politiques régionales de la santé. « D’autres CRSA, dans d’autres régions, seraient en train de développer, de leur côté, de tels observatoires », déplore la CSMF. Le syndicat voit dans ces initiatives « un casus belli » et « une volonté de créer des tribunaux inquisitoriaux afin de persécuter les médecins exerçant en secteur 2 ».

Risque de conflit majeur

« L’avenant n° 8 crée un observatoire destiné à suivre l’évolution des compléments d’honoraires appliqués par les médecins de secteur II, rappelle le syndicat pour qui cetobservatoire négocié dans la convention est « le seul à posséder une légitimité ». Il réunit les caisses d’assurance-maladie, les complémentaires santé, les syndicats médicaux représentatifs et des représentants des patients.

À l’inverse, la CSMF met en cause la composition des CRSA « soigneusement calculée par Mme Bachelot pour que les médecins libéraux en soient écartés ». Sur ces bases, la CSMF demande à Marisol Touraine de « mettre un terme immédiat à la mascarade des CRSA, faute de quoi, un conflit majeur éclatera ».

S’agissant de l’absence des praticiens libéraux dans les CRSA, la CSMF noircit quelque peu le tableau. Un arrêté du 25 janvier 2013 modifiant la composition de la CRSA du Nord-Pas-de-Calais réserve deux représentants aux médecins libéraux (titulaire et suppléant). De même, un arrêté du 21 janvier 2013 sur la composition de la CRSA de Haute-Normandie nomme quatre représentants des praticiens libéraux (deux titulaires et deux suppléants). Des strapontins ? La CSMF en tout cas refuse toute « ingérence » de ces instances dans le dossier conventionnel.

 A. B.-I.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 16 Commentaires
 
23.03.2013 à 15h45

« Quels hypocrites ces syndicats ! » profession médecin

Répondre
 
23.03.2013 à 13h51

« Quelle fausse naiveté, il est évident que l'encadrement tarifaire que vous avez signé sera contrôlé, et vous le saviez ou alors, vous êtes des buses... vous nous avez sacrifiés et vous avez encore Lire la suite

Répondre
 
22.03.2013 à 13h20

« CRSA : http://www.sante.gouv.fr/c-r-s-a-conference-regionale-de-la-sante-et-de-l-autonomie.html
La loi n° 2009-879 du 21 juillet 2009 portant réforme de l’hôpital et relative aux patients, à la sant Lire la suite

Répondre
 
22.03.2013 à 08h04

« T'as signé, t'assumes, bravo les gros malins de la csfm, y fallait écouter le BLOC et entrer en conflit avec ce gouvernement de rigolos. Médecin spécialiste en secteur qui en a ras le bol. Demandon Lire la suite

Répondre
 
21.03.2013 à 21h29

« « L’avenant n° 8 crée un observatoire destiné à suivre l’évolution des compléments d’honoraires appliqués par les médecins de secteur II, rappelle le syndicat pour qui cet observatoire négocié dans Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

« L'humanité ne peut s'arrêter aux frontières de la France ! » : le Pr Pitti explique pourquoi il renonce à ses insignes d'officier de la légion d'honneur

Pr Raphaël Pitti

Le Pr Raphaël Pitti, médecin humanitaire, a été promu au rang d'officier de la légion d'honneur le 14 juillet dernier. Aujourd'hui, il... 22

L'athérosclérose présente chez la moitié des 40-54 ans sans facteur de risque cardiovasculaire… Faut-il s'en soucier ?

athérosclérose

Une tension basse, une glycémie faible et un taux de cholestérol dans la norme suffisent-ils à garantir des artères saines ? Une étude... Commenter

Comment des villes moyennes font reculer les déserts

Abonné
Villes moyennes

Frappées de plein fouet par le manque de médecins, notamment généralistes, de nombreuses municipalités  sortent des sentiers battus pour... 4

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter