EHPAD : une pluie de critiques accueille la proposition du contrôleur des prisons

EHPAD : une pluie de critiques accueille la proposition du contrôleur des prisons

27.02.2013
  • 1361975554413758_IMG_100048_HR.jpg

La demande de Jean-Marie Delarue d’étendre les missions du contrôleur général des lieux de privation de liberté (CGLPL) aux établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) a été fraîchement reçue par le secteur.

Après les réserves exprimées par Michèle Delaunay sur son blog, Florence Arnaiz-Maumé, déléguée générale du Synerpa, premier syndicat des maisons de retraite privées, a fait part de sa surprise. « Contrairement à ce que dit M. Delarue, les maisons de retraite sont des lieux de vie très ouverts », a-t-elle expliqué, dénonçant l’amalgame avec les prisons. Selon elle, 80 % des personnes entrant en EHPAD sont consentantes à leur arrivée.

« Inutile provocation, incongrue et inadmissible »

L’AD-PA, qui représente les directeurs de services à domicile et d’établissements pour personnes âgées, s’est dite opposée à « la mise en place de contrôles s’ajoutant aux nombreux existants ». Jean-Marie Delarue estimait en effet que la surveillance était insuffisante, le contrôle en amont pour l’agrément n’étant pas réactualisé annuellement, et les interventions des agences régionales de santé ou de l’inspection générale des affaires sociales n’ayant lieu qu’après des incidents.

L’AD-PA s’est dite en revanche favorable à l’ouverture d’une réflexion, notamment sur l’intérêt d’unités fermées pour les personnes atteintes d’Alzheimer.

Le député socialiste et président du conseil général de l’Essonne Jérôme Guedj estime que l’initiative du CGLPL est une « inutile provocation, incongrue et inadmissible », qui stigmatise les EHPAD. D’après lui, la question des droits et libertés doit relever des bonnes pratiques professionnelles discutées en équipe. Et de rappeler la conférence de consensus de 2004 sur la liberté d’aller et venir, qui insistait sur « la nécessité d’une recherche équilibrée entre liberté et sécurité des personnes âgées ».

Le député demande, lui aussi, une campagne d’information sur les maisons de retraites.

 C. G.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 1 Commentaire
 
barbara b Infirmier 12.03.2013 à 02h33

« Donnez des moyens humains pour améliorer la prise en charge et la liberté des personnes âgées en EHPAD !!! Au jour d'aujourd'hui, la maltraitance institutionnelle est à la porte de chaque EHPAD ! Ce Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Après l'échec de Lille pour l'Agence européenne du médicament, Aubry et Bertrand, furieux, taclent Macron

agence européenne du médicament

C'est une défaite qui laisse un goût amer. La maire de Lille Martine Aubry (PS) et le président des Hauts-de-France Xavier Bertrand (LR)... 1

2 700 signalements d'effets indésirables liés au DIU Mirena entre mai et août 2017

mirena

L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a rendu publics les premiers résultats d'une enquête de... Commenter

« Zéro sexisme », « zéro harcèlement » : la contre-attaque des internes pour briser le tabou et porter plainte

SEXISME

Après la publication de l'enquête édifiante dénonçant la banalisation du sexisme et du harcèlement sexuel au cours du cursus,... 8

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter