Mieux dormir en réanimation réduit le risque de délire

Mieux dormir en réanimation réduit le risque de délire

21.02.2013
  • 1361458331412298_IMG_99689_HR.jpg

    Mieux dormir en réanimation réduit le risque de délire

Éteindre les lumières des couloirs, diminuer les passages dans la chambre, boules Quiès, etc. Quelques mesures simples anti-bruit permettraient de diminuer le risque d’épisode délirant en réanimation. Une équipe américaine du Johns Hopkins Hospital vient de montrer en effet qu’un meilleur sommeil en unité de soins intensifs (USI) diminue le risque de trouble confusionnel.

Pour le Dr Biren Kamdar, co-auteur de l’étude chez 122 patients hospitalisés en réanimation : « Avec nos interventions, nous avons amélioré de 54 % la probabilité de ne pas avoir de délire en USI, y compris en ajustant sur le diagnostic, la ventilation mécanique, l’âge et d’autres facteurs encore ».

Mémoire et cognition à domicile

Trois types d’interventions ont été associés au fur et à mesure. La première étape consistait à appliquer 10 mesures telles qu’éteindre les téléviseurs, les lumières de la chambre et du couloir, réduire les passages dans la chambre la nuit, éliminer les alarmes superflues, etc. ; la seconde à proposer des masques de nuit, des boules Quiès et de la musique douce ; la dernière à diminuer voire éviter la prescription d’hypnotiques, en particulier de benzodiazépines.

Pour les auteurs, un risque moindre de délire favorise la récupération physique en réanimation. « Plus de 80 % des patients font l’expérience d’un épisode délirant au cours de leur séjour, explique le Pr Dale Needham, l’auteur principal. Plus l’épisode est long, plus le risque de problèmes mnésiques et cognitifs à long terme est important. Avec les progrès techniques et médicaux, de nombreux patients hospitalisés en USI récupèrent et rentrent chez eux, d’où l’importance de diminuer le risque délirant. »

Critical Care Medicine, édition avancée en ligne, mars 2013.

 Dr I. D.
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Lévothyrox : l'ANSM s'interroge sur l'apport des réseaux sociaux sur la pharmacovigilance

ansm levothyrox

En plus des spécialités de lévothyroxine déjà présentes, une prochaine pourrait arriver début 2018. « Une évaluation de demande d’AMM pour... 9

Un exosquelette permet à un jeune chirurgien italien paraplégique d'opérer ses patients

Marco Dolfin

Chirurgien orthopédiste en milieu hospitalier à Turin, Marco Dolfin est devenu paraplégique à la suite d'un accident de la route. Après un... 4

Au carrefour de l'hôpital et des soins de villeSous-utilisée mais prometteuse, l'HAD trace sa route

Abonné
had

Lors des universités d'hiver de l'hospitalisation à domicile, organisées par la FNEHAD, la ministre de la Santé a insisté sur la nécessité... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter