Dépassements : le SML se radicalise contre l’avenant 8 qu’il a signé

Dépassements : le SML se radicalise contre l’avenant 8 qu’il a signé

18.02.2013
  • rua

Réuni ce week-end en assemblée générale, le Syndicat des médecins libéraux (SML) a fait brutalement volte-face. Les cadres du syndicat ont voté par deux tiers des voix contre l’avenant 8, qui encadre les dépassements d’honoraires. Le syndicat avait pourtant signé ce texte le 25 octobre avec la CSMF, MG France, l’assurance-maladie et les complémentaires.

« Nous entrons en résistance totale contre l’avenant 8, dont l’application ne correspond plus du tout à l’esprit défendu lors de sa signature », argumente le Dr Roger Rua. Le nouveau président du SML estime que le taux de 150 % (du tarif opposable) figurant dans le préambule de l’avenant est désormais utilisé comme un « mur de sanctions » par l’assurance-maladie envers les médecins.

En s’opposant à l’application de l’avenant 8, le Dr Rua prend très clairement ses distances avec la politique orchestrée par son prédécesseur, le Dr Christian Jeambrun, signataire du texte.

Cellule de défense juridique

Perspective trop radicale, le SML n’entend pas dénoncer la convention médicale. Le syndicat préfère mettre à la disposition des médecins une série d’outils visant à combattre « l’étranglement progressif » du secteur II amorcé par l’avenant 8.

Une « cellule de défense juridique et pratique » va recueillir les doléances des praticiens. « Les médecins qui reçoivent des lettres d’avertissement ou de menace des caisses pourront nous en adresser une copie, et nous y apporterons la réponse la plus adaptée pour optimiser leur droit à se défendre », détaille le Dr Rua.

Le SML ne prendra pas fait et cause pour les médecins « en dehors des clous – dont la moitié hospitaliers – qui pratiquent des compléments d’honoraires abusifs pouvant aller jusqu’à 1 000 % du tarif Sécu » mais défendra « tous les autres ».

Mieux « passer à l’étranger »

Provocation ou véritable arme anti-avenant 8 ? Afin de « faciliter la tâche » aux jeunes médecins et aux « confrères qui ne supportent plus la stigmatisation » engendrée par les débats sur les dépassements d’honoraires, le syndicat veut aussi créer un service d’aide et d’informations pour mieux « passer à l’étranger ». « Nous allons nous mettre en contact avec des agences de chasseurs de têtes qui proposent des conditions d’exercice intéressantes à tous ces jeunes médecins dynamiques, porteurs d’avenir mais qui, au vu du contexte, préfèrent quitter la France », explique le Dr Rua.

Enfin, le SML entend « informer les confrères qui souhaitent exercer en secteur III » en consacrant une rubrique de son site Internet aux modalités pratiques de déconventionnement.

 ANNE BAYLE-INIGUEZ
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 24 Commentaires
 
20.02.2013 à 08h42

« On va bientôt assister à un grand "chassé-croisé". Nos médecins français s'expatrieront pendant que nous recruterons les médecins étrangers... »

Répondre
 
19.02.2013 à 17h59

« C'est vrai ou pas ces histoires de subventions ?
Marre des ragots. On a des preuves ? »

Répondre
 
19.02.2013 à 13h09

« Écoutez restons "groupir", regardez les taxis...c'est notre seule force ! Bravo SML »
Un Chir

Répondre
 
20.02.2013 à 08h44

« Restons "Groupir" ? Et pour les médecins de secteur 1, ils restent "Croupir", avec des honoraires opposables que les syndicats ont laissé se dévaloriser pendant 25 ans, occupés par la seule défense Lire la suite

Répondre
 
19.02.2013 à 10h41

« Demain soir, je rencontre un délégué de la CONF. Il va m'entendre, surtout que personne ne s'est inscrit à sa séance d'excuses ! »

Répondre
 
18.02.2013 à 23h31

« Le SML n'a qu'une façade de courage ; Jeambrun a lâchement vendu les médecins pour une retraite dorée dans son école d'ostéopathie ; Rua devrait dénoncer cet avenant inique. Tout y était écrit avant Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Dans la Manche, un maire fait face au désarroi des habitants privés de généralistes

manche

« Nous sommes dans une situation plus que tendue ». Jean-Pierre Lhonneur, maire de Carentan-les-Marais (Manche) depuis 2008, est quelque peu... 9

Poses de prothèses en chirurgie ambulatoire : l'AP-HP marque des points

hanche prothese

L'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) annonce la réalisation de deux poses de prothèse (totale de hanche et unicompartimentale... 7

Éléments en faveur d'une maladie de Lyme chronique, d'après des travaux chez le singe

lyme

Alors qu'en France un protocole de diagnostic et de soins est en cours de rédaction à la Haute Autorité de santé (HAS), les controverses... 2

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter