Après la Cour des comptes, MG France réclame une réforme du parcours de soins

Après la Cour des comptes, MG France réclame une réforme du parcours de soins

18.02.2013
  • 1361184677411132_IMG_99355_HR.jpg

La Cour des comptes a sévèrement taclé la réforme du parcours de soins, instaurée par la loi du 13 août 2004. MG France partage cet avis « documenté, réaliste et utile ».

« Cela confirme point par point les critiques que nous formulons depuis 2005, explique le syndicat. La convention de janvier 2005 a mis en place un médecin généraliste traitant sans moyens, ni pour gérer un véritable parcours de soins, ni pour réaliser les tâches qui lui sont confiées. »

Le syndicat estime que la convention a chargé la barque des seuls généralistes alors que les moyens financiers ont été en majorité orientés sur les autres spécialités.

Mieux traiter le médecin traitant

MG France souhaite que la « stratégie nationale de santé » lancée vendredi 8 février par le Premier ministre, réorganise en profondeur le parcours de soins.

« La place du médecin généraliste doit être confortée », affirme le syndicat, qui demande des moyens pour « structurer » le travail en équipe, et la généralisation du tiers payant « chaque fois que cela est nécessaire ».

 CH. G.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 4 Commentaires
 
19.02.2013 à 07h13

« Oui, il faut aussi transformer le régime des ALD,que le médecin traitant vraiment soignant décide lui de la pathologie à exonérer du TM , sur des critères médicaux, basé sur un contrat de confiance, Lire la suite

Répondre
 
18.02.2013 à 23h12

« Le parcours de soins a été un leurre pour les MG car en pratique la sécu a valorisé l'activité des spé en secteur 1 en leur permettant un C2 alors que les MG ont été augmenté d'un euro 23 contre 1 q Lire la suite

Répondre
 
18.02.2013 à 21h24

« MG farce n'est plus représentatif, il a perdu toute crédibilité auprès des médecins généralistes. Il faut maintenant s'adresser à l'UFML, le seul qui défend maintenant les médecins généralistes. »

Répondre
 
18.02.2013 à 19h44

« Oui, il faut enfin le faire mais pour cela au minimum il faut
1)définir un cadre juridique et fiscal pour que les soignants puissent créer des réseaux de soins.
2)il faut des outils et un new DMP ra Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

« L'humanité ne peut s'arrêter aux frontières de la France ! » : le Pr Pitti explique pourquoi il renonce à ses insignes d'officier de la légion d'honneur

Pr Raphaël Pitti

Le Pr Raphaël Pitti, chef du service de réanimation à la polyclinique de Gentilly (Nancy) et médecin humanitaire, a été promu au rang... 11

L'athérosclérose présente chez la moitié des 40-54 ans sans facteur de risque cardiovasculaire… Faut-il s'en soucier ?

athérosclérose

Une tension basse, une glycémie faible et un taux de cholestérol dans la norme suffisent-ils à garantir des artères saines ? Une étude... Commenter

La consommation d’antibiotiques en France reste à la hausse en ville

ANTIBIOTIQUES

La tendance à la hausse de la consommation d’antibiotiques en ville se poursuit depuis 2010, après une période de baisse (2000-2005) puis... 1

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter