Affaire Findus : il n’y a pas de danger sanitaire, précise l’Europe

Affaire Findus : il n’y a pas de danger sanitaire, précise l’Europe

11.02.2013
  • 1360595313409366_IMG_98848_HR.jpg

L’affaire des plats surgelés à la viande de cheval à la place de bœuf ne constitue pas une crise sanitaire, a assuré ce lundi un porte-parole de la Commission européenne. « Nous ne sommes pas face à une situation de danger sanitaire », a déclaré Frédéric Vincent, porte-parole du commissaire à la Santé et à la Politique des consommateurs.

« Ici, on est face à une question d’étiquetage. La viande n’a pas été étiquetée de manière correcte », a-t-il ajouté lors d’un point de presse en rappelant que l’Union européenne n’intervenait qu’en cas de danger sanitaire, pour interdire la commercialisation d’un produit.

Traçabilité et responsabilité

Dans les autres cas, le contrôle des produits relève de la compétence des États membres, a ajouté le porte-parole, soulignant que « toute nourriture dans l’UE est traçable ». « Une fois qu’un produit est mis sur le marché, il relève de la compétence et de la responsabilité des Etats membres de vérifier si le produit est sans danger et conforme à la législation », a-t-il dit. « S’il y a eu fraude, tromperie sur la marchandise, les opérateurs vont devoir régler cela entre eux » et « se retourner les uns contre les autres » devant des tribunaux.

Si la viande fraîche doit mentionner l’origine, ce n’est pas le cas pour les produits transformés à base de viande, qui ont seulement l’obligation de mentionner le type de viande utilisée. Le scandale a éclaté en Grande-Bretagne avec des lasagnes du géant de l’alimentation suédois Findus, censées être au bœuf, et qui se sont révélées contenir de la viande de cheval. Ces lasagnes avaient été fabriquées par un sous-traitant français, la société Comigel. La viande en cause, d’origine roumaine, selon les autorités françaises, aurait transité par un trader chypriote, puis néerlandais, avant d’arriver chez un fournisseur français, Spanghero, et être redirigée vers le préparateur, Comigel.

Pour une loi de sécurité agroalimentaire

L’association de consommateurs CLCV a indiqué qu’elle comptait porter plainte pour cette « tromperie digne du Moyen-Âge ». L’association, qui demande « aux pouvoirs publics français et européens de faire toute la lumière sur cette affaire » et « d’en tirer les conséquences au plan réglementaire », réclame aussi une « réelle harmonisation » en Europe des pratiques des professionnels et des autorités de contrôle.

« L’exigence de traçabilité ne suffit pas pour assurer une bonne gestion de crise », selon l’association.

Pour le député Yves Jégo, fondateur et président de l’association Pro France, chargée de promouvoir la Marque France et le label « Origine France Garantie », il faut une loi de sécurité agroalimentaire « à l’image de ce que fut en 2003 la loi de sécurité financière ». À cette occasion, il propose de mettre sur place une autorité indépendante des marchés agroalimentaires, dotée de pouvoir de surveillance, de sanction et de régulation des marchés spéculatifs sur les produits agroalimentaires dans l’objectif de protéger les consommateurs.

STÉPHANIE HASENDAHL
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 4 Commentaires
 
13.02.2013 à 22h30

« Georges CANGUILHEM se retournerait dans sa tombe et tremblerait pour le cassoulet, s'il savait que dans sa bonne ville de Castelnaudary on substitue le cheval au boeuf. »

Répondre
 
13.02.2013 à 18h07

« L'affaire Findus est aussi liée à la deuxième affaire Spanghero, après les merguez à Listera en 2000, souhaitons qu'il ne mettent pas de cheval à la place du canard dans leur cassoulet de Castelnaud Lire la suite

Répondre
 
12.02.2013 à 11h28

« Il est vrai qu'une autorité indépendante, de type de l'AFSSAPS à l'époque, nous apportait une garantie sur la sécurité des médicaments. Le modèle semble être bon selon Mr JEGO. »

Répondre
 
11.02.2013 à 22h56

« Ras le bol de ne pas pouvoir choisir ce que nous mangeons ! Aucun étiquetage n'est correct. A part noter " emballé à", c'est tout juste ce que nous avons le droit de savoir. On nous transforme en po Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Plus de 120 médecins libéraux et hospitaliers dans la course aux législatives !

legislatives

Au moins 120 médecins de toutes spécialités se présentent aux élections législatives, qui auront lieu les dimanches 11 et 18 juin. La carte... Commenter

Précarité, accès aux soins, prévention, les premiers pas de la ministre Buzyn en visite à ATD Quart Monde

Buzyn ADT Quart Monde

En choisissant le centre de promotion familiale ATD Quart Monde de Noisy-le-Grand pour son premier déplacement, ce 24 mai, Agnès Buzyn a... 3

Législatives 2017 : la carte des médecins candidats

Législatives 2017 : la carte des médecins candidats-0

Les élections législatives se dérouleront les dimanches 11 et 18 juin. La date limite de dépôt des candidatures (dans les 577... 1

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter