Un syndicat attaque l’avenant 8 devant le Conseil d’État

Un syndicat attaque l’avenant 8 devant le Conseil d’État

04.02.2013
  • 1359997210407587_IMG_98374_HR.jpg

Le Dr Alain Choux, généraliste parisien et patron de l’AFIRM (Alliance pour le financement de la retraite des médecins), s’apprête à déposer un recours devant le Conseil d’État contre l’avenant 8 à la convention, qui régule les compléments d’honoraires des praticiens.

Une action similaire sera intentée en justice. « Les motifs justifiant ces actions devant les juridictions compétentes sont nombreux », indique le Dr Choux au « Quotidien », à commencer par le fait que « la loi interdit de vendre une marchandise ou un service en dessous de son prix d’achat ou de revient ».

Des actes facturés en dessous de leur coût

Selon le médecin, de nombreux actes, notamment techniques, sont remboursés par l’assurance-maladie à un prix inférieur à leur coût. Un avenant à la convention ne saurait donc à ses yeux contraindre légalement un médecin à pratiquer des tarifs en dessous de leur prix de revient. De même, des arrêts de la Cour de cassation et du Conseil d’État précisent que les honoraires ne peuvent être fixés par le législateur.

Très déterminé, le Dr Choux assure qu’il noue des contacts avec d’autres personnes, physiques ou morales, ayant également intenté des actions en justice contre cet avenant. « Il faut établir des passerelles entre nous pour donner du poids à notre action », assure le généraliste.

Cette initiative n'est pas la première du genre. En décembre 2012, le Syndicat des médecins d’Aix et de région (SMAER) avait déjà déposé une requête en annulation contre l’avenant 8 devant le Conseil d’État. Le texte venait alors d'être publié au J.O. (1).

(1) Précision ajoutée le 5 février 2013.

 H.S.R.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 22 Commentaires
 
06.02.2013 à 14h07

« Le Dr TOURAINE, frère de notre ministre et qui prend la consultation à 150 € selon AMELI, va devoir la baisser à 57,50 € ( 23 + 150% de 23) soit 61,67% de chute de recettes. L'impact sur ses revenu Lire la suite

Répondre
 
06.02.2013 à 09h09

« Bien sûr. Voilà ce qu'il faut faire, et pas que pour l'avenant n°8, pour chaque article de cette convention insensée. Ne laissons pas le Dr Choux tout seul... »

Répondre
 
05.02.2013 à 23h02

« Pourquoi vouloir détruire un avenant inapplicable, pour avoir une loi qui elle le sera ? »

Répondre
 
05.02.2013 à 22h46

« Ça se défend. A suivre, encore faut-il démontrer les coûts et les prix de vente. »

Répondre
 
05.02.2013 à 19h50

« Très bonne initiative et merci! Mais on est en droit de se demander pourquoi nos syndicats n'y ont pas pensé puisque certains (SML) ne siègent plus aux réunions avec la CPAM pour dénoncer l'interpré Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Dans la Manche, un maire fait face au désarroi des habitants privés de généralistes

manche

« Nous sommes dans une situation plus que tendue ». Jean-Pierre Lhonneur, maire de Carentan-les-Marais (Manche) depuis 2008, est quelque peu... 12

Poses de prothèses en chirurgie ambulatoire : l'AP-HP marque des points

hanche prothese

L'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) annonce la réalisation de deux poses de prothèse (totale de hanche et unicompartimentale... 9

Éléments en faveur d'une maladie de Lyme chronique, d'après des travaux chez le singe

lyme

Alors qu'en France un protocole de diagnostic et de soins est en cours de rédaction à la Haute Autorité de santé (HAS), les controverses... 4

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter