Mariage pour tous : une lettre de Hollande tente d’apaiser le débat sur la GPA

Mariage pour tous : une lettre de Hollande tente d’apaiser le débat sur la GPA

01.02.2013
  • 1359736981407110_IMG_98246_HR.jpg

    Mariage pour tous : une lettre de Hollande tente d’apaiser le débat sur la GPA

Face à la polémique soulevée par la révélation de la circulaire Taubira sur l’accès à la nationalité pour les enfants nés à l’étranger d’une mère porteuse, le président de la République a adressé à l’Assemblée nationale une lettre rendue publique vendredi. Il y affirme que la circulaire Taubira ne constitue « en aucun cas une reconnaissance de la gestation pour autrui », à laquelle il se déclare « formellement opposé ». Cette lettre, adressée la veille au chef de file des députés UMP Christian Jacob, a été lue par ce dernier dans l’Hémicycle au quatrième jour de l’examen du projet de loi sur le mariage homosexuel.

Christian Jacob, qui avait écrit lui-même mercredi au chef de l’État contre la circulaire Taubira, a opposé l’hostilité de François Hollande à la GPA, réaffirmée dans cette lettre, à la position de certains de ses ministres. L’UMP reproche à trois ministres, Najat Vallaud-Belkacem (porte-parole du gouvernement), Alain Vidalies (Relations avec le Parlement) et Aurélie Filippetti (Culture) de s’être déclarés en 2010, dans une tribune libre au « Monde », favorables à la GPA. « Avoir des ministres qui, officiellement prennent un avis contraire à celui du président de la République », justifie, selon lui, que le Premier ministre vienne dans l’Hémicycle et s’explique sur le sujet.

Conforme à l’intérêt de l’enfant

Dans son courrier, François Hollande souligne, selon l’AFP, que la circulaire de la ministre de la Justice n’a pas « pour objet d’autoriser l’octroi de la nationalité à un enfant qui ne la posséderait pas déjà, ni celui de modifier la filiation de l’enfant » et « ne change rien au droit des personnes ». En effet, rappelle-t-il, « l’article 18 du Code civil dispose qu’est français l’enfant dont l’un des parents au moins est français ». Le président poursuit : « Permettre à des enfants d’attester de leur nationalité est conforme à leur intérêt supérieur auquel je suis, tout comme vous, attaché. » Il souhaite « que le débat sur le projet de loi sur l’ouverture du mariage de même sexe, qui ne contient aucune disposition sur la procréation médicalement assistée ou sur la gestation pour autrui, puisse se dérouler dans des conditions de respect mutuel conformes à nos traditions parlementaires ».

Depuis l’ouverture de l’examen du projet de loi sur le mariage pour tous à l’Assemblée nationale le 29 janvier, la polémique n’a cessé d’enfler et d’enflammer les débats, retardant l’examen du texte pour lequel quelque 5 000 amendements ont été déposés.

 Dr LYDIA ARCHIMÈDE
Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add

Cabometyx : AMM européenne dans le traitement du cancer du foie au stade avancé en échec du sorafenib

cancer du foie

Selon les données de GLOBOSCAN, on estime que près de 60 000 nouveaux patients auront un diagnostic de carcinome hépatocellulaire (CHC) en... Commenter

Antibiorésistance : en 10 ans, des antibiotiques plus prescrits, mais mieux utilisés

antibiotiques

En France, il a été vendu 759 tonnes d'antibiotiques destinés à la santé humaine en 2017 et 499 tonnes d'antibiotiques destinés à la santé... Commenter

Moins d'arrêts maladie : le télétravail envisagé par la mission lancée par Matignon

le télétravail

Pour freiner l'augmentation du coût des arrêts maladie, les experts missionnés par le Premier ministre Édouard Philippe privilégient... 1

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter