Mission Couty : des syndicats de PH craignent un rapport sous influence

Mission Couty : des syndicats de PH craignent un rapport sous influence

31.01.2013
  • 1359654208406587_IMG_98098_HR.jpg

Deux intersyndicales de praticiens hospitaliers s’inquiètent des « pressions » que pourraient subir les membres de la mission Couty, chargée de la rédaction d’un rapport sur le pacte de confiance à l’hôpital.

« Il semble que des groupes de pression profitent de l’ombre qui nous sépare de la rédaction finale pour se faire entendre », déplorent Avenir hospitalier et la Confédération des praticiens des hôpitaux (CPH).

Les deux centrales craignent surtout que la création annoncée d’un comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) ouvert aux médecins ne soit compromise.

Les deux syndicats s’interrogent sur la position adoptée par les présidents de commission médicale d’établissement (CME) dans le cadre de la mission Couty. « Comment pourraient-ils aujourd’hui devenir subitement les seuls interlocuteurs légitimes de la défense des professionnels, quand ils en sont les représentants institutionnels ? ». Et de dénoncer une « incroyable confusion des genres et régression des esprits ».

Conception passéiste et oligarchique du syndicalisme

Les deux organisations syndicales ne sont pas tendres non plus pour les autres centrales. « Que craignent donc certaines intersyndicales qui, lors des échanges acquiesçaient au besoin d’un CHSCT ouvert aux médecins, et affirment maintenant que le syndicalisme médical n’a pas de place ni de rôle à jouer au sein des hôpitaux ? », s’insurgent Avenir Hospitalier et la CPH. Une attitude qui reflète une « incroyable conception restrictive, passéiste et oligarchique du syndicalisme médical », selon le Dr Nicole Smolski et le Dr Jean-Claude Pénochet, présidents respectifs.

Ils souhaitent redonner à l’hôpital « les moyens humains de ses ambitions, avec un dialogue social refondé qui repose sur la création d’instances à tous les niveaux » (local, régional, national).

À eux deux, Avenir hospitalier et la CPH représentent 43 % des praticiens hospitaliers.

 A.B.-I.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 1 Commentaire
 
01.02.2013 à 07h47

« Voilà l'exemple démonstratif des querelles débiles à la Française, où les lobbies s'engouffrent sans réfléchir ? Ou à dessein ? Dans cette guerre débile : Public contre Privé ? Pourtant notre pays d Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Le vin, un alcool comme les autres ? L'Élysée désavoue Buzyn, les acteurs de la santé publique s'indignent

Vin

Le vin est-il un alcool comme un autre ? La polémique ne cesse d'enfler entre défenseurs de la santé publique et partisans du monde... 26

Recertification : rapport en septembre, les médecins libéraux furieux d'avoir été exclus du comité de pilotage

Un rapport sur la recertification des compétences des médecins sera rendu en septembre 2018 par une mission installée jeudi, annoncent les... 23

Plan de prévention de la radicalisation : les professionnels de la santé concernés

radicalisation

Le Premier ministre Édouard Philippe, accompagné notamment de la ministre de la Santé Agnès Buzyn, a dévoilé un plan national de prévention... 3

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter