Une épidémie de gale touche 24 personnes à l’hôpital de Nevers

Une épidémie de gale touche 24 personnes à l’hôpital de Nevers

29.01.2013
  • 1359477807405968_IMG_97918_HR.jpg

    Une épidémie de gale touche 24 personnes à l’hôpital de Nevers

Quatre patients et 20 membres du personnes sont atteints par la gale, au centre hospitalier de l’agglomération de Nevers (CHAN). Le premier cas a été diagnostiqué le 11 décembre 2012. L’un des patients souffrait d’une forme ancienne de la maladie, la gale norvégienne, extrêmement profuse (hyperkératosique). Ce type d’épidémie n’est pas rare : l’hôpital Louis-Mourier a eu à rappeler 250 personnes susceptibles d’avoir été en contact avec l’acarien en novembre 2011.

Des mesures de traitement et de prévention ont été prises par le CHAN dans les différents services concernés. « L’épidémie ne devrait pas s’étendre davantage » estime le Dr Claire Cristofini, médecin à l’agence régionale de santé (ARS) de Bourgogne.

Le diagnostic en cause

« La gale n’est - très souvent - plus liée à l’hygiène. Tout le monde peut attraper la "gale des gens propres". Le problème, c’est le diagnostic », explique le Dr Cristofini.

Due à un parasite qui se loge sous la peau, l’infection se manifeste après trois à quatre semaines d’incubation, par des démangeaisons très intenses (doigts, poignets, aisselles...) aggravées la nuit par la chaleur du lit. « Le diagnostic est très difficile. Au début, la maladie ne se voit pas. Il faut des prélèvements cutanés. Or beaucoup de médecins - comme la population générale -, pensent que la gale est une maladie éradiquée et n’y pensent pas », poursuit Claire Cristofini. « C’est l’hôpital qui finit par recevoir ces patients qui consultent pour d’autres pathologies, la gale n’ayant pas été diagnostiquée en ville ».

En outre, la prise en charge n’est pas évidente. « Il n’y a pas de consensus sur les traitements. Le médecin doit pourtant bien les maîtriser pour expliquer au patient ce qu’il doit faire », précise le Dr Cristofini. D’autant qu’il faut absolument traiter les autres membres de la famille et de l’entourage.

Cerise sur le gâteau, l’Ascabiol, lotion pour application locale, est en rupture de stock depuis le 26 novembre 2012 pour une durée indéterminée, selon l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM). En cause, une rupture d’approvisionnement de la substance active Sulfirame. L’ANSM rappelle l’existence de 2 solutions alternatives : le Stromectol 3 mg (ivermectine), comprimé, et le Spregal (esdépalléthrine/ butoxyde de pipéronyle), lotion en flacon pressurisé (aérosol). Mais elle précise que les derniers stocks d’Ascabiol doivent être réservés en priorité aux enfants de moins de 15 kg, aux femmes enceintes, aux sujets asthmatiques, et aux jeunes enfants.

Actualisations des recommandations

L’ARS de Bourgogne recense environ 5 000 cas chaque année et constate une hausse des signalements ces derniers mois, notamment dans les établissements collectifs. En France, l’Institut national de veille sanitaire, dans un état des lieux d’avril 2011, concluait aussi en faveur de l’augmentation de l’incidence de la gale, estimée dans une fourchette de 337 à 352 cas pour 100 000 habitants.

Le Haut conseil de la santé publique vient de mettre en ligne le 27 janvier 2013, son rapport intitulé« la survenue de maladies infectieuses dans une collectivité, conduites à tenir ». Le guide présente des fiches sur chaque maladie infectieuse, précisant la période d’incubation, la durée de la contagiosité, les mesures à prendre pour le malade et l’hygiène et la prévention de l’entourage. Il s’adresse aux médecins traitants et aux médecins des collectivités.

 COLINE GARRÉ
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 2 Commentaires
 
30.01.2013 à 03h54

« Benzoate de benzyle émulsion 10 % ou 25 %.

1. Emulsion à 10 % de benzoate de benzyle FTM. Tube de 200 g
Le patient doit s’enduire tout le corps sauf le visage après avoir pris un bain chaud, et s’ Lire la suite

Répondre
 
30.01.2013 à 00h30

« Pourquoi ces ruptures de stock de plus en plus fréquentes, ignorées il y a 15 ans ! Pourquoi il n' y a pas comme dans la plupart des pays de crème à base de permethrine ? Les sprays d' un produit in Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Dans la Manche, un maire fait face au désarroi des habitants privés de généralistes

manche

« Nous sommes dans une situation plus que tendue ». Jean-Pierre Lhonneur, maire de Carentan-les-Marais (Manche) depuis 2008, est quelque peu... 5

Poses de prothèses en chirurgie ambulatoire : l'AP-HP marque des points

hanche prothese

L'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) annonce la réalisation de deux poses de prothèse (totale de hanche et unicompartimentale... 2

Éléments en faveur d'une maladie de Lyme chronique, d'après des travaux chez le singe

lyme

Alors qu'en France un protocole de diagnostic et de soins est en cours de rédaction à la Haute Autorité de santé (HAS), les controverses... 1

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter