Un papillomavirus accusé dans une épilepsie de l’enfant

Un papillomavirus accusé dans une épilepsie de l’enfant

25.01.2013
  • 1359114992404879_IMG_97656_HR.jpg

Selon une étude publiée dans « Annals of Neurology », le papillomavirus de type 16 (HPV16), que l’on sait impliqué dans le cancer du col de l’utérus, pourrait être en cause dans une épilepsie de l’enfant provoquée par la dysplasie corticale focale de type IIB (DCFIIB).

Cette dysplasie est impliquée dans des formes d’épilepsie difficiles à traiter chez l’enfant et chez l’adulte. On suppose que cette affection apparaît pendant la vie intra-utérine lors du développement cérébral précoce. Elle se caractérise par la présence de cellules ballonnées.

Ces cellules ballonnées contiennent la fameuse cascade de signalisation mTOR1 (mammalian Target Of Rapamycin complex 1), qui est importante pour la croissance, la prolifération et la division cellulaires, particulièrement dans le cerveau en développement.

On a récemment découvert que le système mTOR est activé par l’oncoprotéine HPV16 E6. Il était donc légitime de se demander si la DCFIIB pouvait être liée au virus HVP16. Dans cette optique, des chercheurs de l’université de Temple (équipe de Peter Crino) ont dans un premier temps étudié des échantillons biopsiques de 50 patients présentant une DFCIIB. Résultat : ils ont découvert l’oncoprotéine HPV16 E6 dans les cellules ballonnées mais ni dans les zones sans cellules ballonnées des patients ni dans les biopsies de 36 sujets témoins.

Dans un deuxième temps, Crino et coll. ont recherché HPV16 E6 dans des échantillons biopsiques provenant de patients atteints de DCFIIB, de sujets atteints d’autres malformations, de sujets atteints d’une autre forme d’épilepsie et de sujets sains. Là encore, l’HPV16 E6 n’a été trouvé que chez les sujets porteurs d’une DCFIIB.

Enfin, les chercheurs ont introduit la protéine E6 dans le cerveau de fœtus murins. Résultat : ils ont développé des malformations cérébrales.

Reste à savoir comment le HPV16 atteint le cerveau des fœtus. Il pourrait provenir d’une infection du placenta.

Si réellement cette forme d’épilepsie résulte d’une perturbation du système mTOR, alors il faudrait tester la possibilité d’un traitement par inhibiteurs de mTOR.

 Dr EMMANUEL DE VIEL
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 1 Commentaire
 
26.01.2013 à 03h26

« Il serait intéressant de savoir si acc cesarienne ou voie basse. »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Climat et santé : le CNOM appelle les médecins à sensibiliser leurs patients

pollution

« Les médecins sont les premiers à prendre en charge les conséquences du changement climatique sur la santé de leurs patients. Ils doivent p... Commenter

Activité libérale à l'AP-HP : 350 praticiens hospitaliers ont perçu 38,6 millions d'euros en 2016

aphp activite

Les praticiens hospitaliers qui ont exercé une activité libérale à l'Assistance publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP) en 2016 se sont... Commenter

Les libéraux de l'UNPS cherchent des alternatives au tiers payant généralisé

tiers payant

Discuter avec le gouvernement d'une alternative au tiers payant généralisé ? L'Union nationale des professionnels de santé (UNPS) n'est pas... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter