Médecine esthétique et TVA : 6 000 euros de pénalités pour un praticien parisien

Médecine esthétique et TVA : 6 000 euros de pénalités pour un praticien parisien

25.01.2013
  • 1359127598404996_IMG_97689_HR.jpg

Depuis le 1er octobre 2012, les actes de médecine et de chirurgie esthétiques n’ayant pas de finalité thérapeutique sont assujettis à un taux de TVA à 19,6 %. Un millier de mésothérapeutes et de médecins esthétiques, 3 000 dermatologues et 800 chirurgiens plasticiens sont concernés dès lors qu’ils pratiquent un acte à visée esthétique (pose d’implants mammaires, liposuccion, épilation au laser, comblement des rides, etc.).

72 heures pour se conformer à la loi

Publiée au Bulletin officiel des finances publiques (BOFIP) le vendredi 27 septembre, cette décision fait des vagues, au point que le discret syndicat de médecine morpho-esthétique et anti-âge (SYMEA) est sorti de sa réserve pour dénoncer les « inepties » consécutives à l’application de cette taxe.

Comme beaucoup de confrères, le Dr Dominique Debray, président du syndicat, dénonce « la vitesse et la brutalité avec lesquelles Bercy s’est empressé de nous appliquer la TVA. Le ministre Jérôme Cahuzac a refusé tout net notre requête de repousser l’application de la taxe au 1er janvier 2013. On voulait le temps de s’organiser. Entre le 27 septembre, date d’officialisation de la mesure et le 1er octobre, date d’application, cela n’a laissé que deux jours, en week-end, à nos comptables pour se mettre en conformité avec la loi. Un scandale ! »

Vélocité des services fiscaux

Depuis le 1er octobre, tous les praticiens qui exercent une activité esthétique doivent envoyer chaque 19 du mois un formulaire récapitulatif de leurs actes soumis à la TVA. Le Dr Debray, qui exerce en cabinet de groupe à Paris, a déclaré sa TVA d’octobre 2012 sur un formulaire vierge standard, fourni par son expert-comptable. Sa déclaration a été enregistrée le 21 novembre et son virement bancaire le 30 novembre. Trop tard. « Je viens de recevoir une lettre des impôts qui me demandent de payer sous 30 jours 5 989 euros de pénalités pour déclaration et paiement tardifs de la TVA d’octobre ! », enrage le Dr Debray.

Le médecin dénonce la « vélocité » des services fiscaux à taxer son activité alors que son cabinet médical ne possède toujours pas de numéro de TVA, « nécessaire pour exercer [s]es droits à déduction, ni de formulaires "CA3", nécessaires pour déclarer[s]a TVA ». Des documents que doivent faire parvenir… ces mêmes services fiscaux.

Le Dr Debray, qui estime ne pas être le seul médecin dans ce cas, compte « employer toutes les voies de recours nécessaires » pour obtenir une annulation de cette majoration. « Et j’irai plaider devant le ministre du Budget s’il le faut », conclut-il.

 ANNE BAYLE-INIGUEZ
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 7 Commentaires
 
28.01.2013 à 13h23

« Les Thérapeutes des Femmes politiques socialistes auront ils des dérogations? »

Répondre
 
27.01.2013 à 17h25

« Comme quoi Cahuzac crache dans une soupe qui -autrefois- l'a copieusement nourri ! »

Répondre
 
27.01.2013 à 14h56

« Dommage que la TVA n'ai pas existé quand le chirurgien ministre Cahuzac faisait fortune dans sa clinique esthétique alors que moi, simple généraliste, je me tapais gardes, etc... pour un revenu 10 Lire la suite

Répondre
 
26.01.2013 à 12h51

« Ce confrère aura du mal à travailler au noir : il exerce en SELARL, emploie 15 salariés et a un chiffre d'affaires annuel de 2,5 millions d'euro (info Google) - ce qui n'est pas l'exercice de la p Lire la suite

Répondre
 
26.01.2013 à 12h13

« Voilà une bonne plage de publicité gratuite pour le bon Docteur Debray. »

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Une étudiante en PACES de Marseille se suicide, la communauté médicale en émoi

suicide Fac marseille

Une étudiante inscrite en première année commune aux études de santé (PACES) à la faculté de médecine d'Aix-Marseille vient de se donner la... Commenter

Les libéraux de l'UNPS cherchent des alternatives au tiers payant généralisé

tiers payant

Discuter avec le gouvernement d'une alternative au tiers payant généralisé ? L'Union nationale des professionnels de santé (UNPS) n'est pas... 9

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter