La prévention des rechutes du tabagisme chez les cancéreux à l’étude

La prévention des rechutes du tabagisme chez les cancéreux à l’étude

23.01.2013
  • 1358953444404243_IMG_97475_HR.jpg

Continuer à fumer alors qu’un cancer lié au tabac est diagnostiqué est facteur de risque d’évolution péjorative, avec réduction de l’efficacité des traitements, plus grande fréquence des complications, moins bonne qualité de vie et réduction du taux de survie. On peut donc considérer que l’arrêt du tabagisme fait partie intégrante du traitement. De nombreux patients en sont conscients et s’arrêtent spontanément. Mais, hélas, un certain nombre d’entre eux ne tient pas et reprend le tabac.

Pour mieux les comprendre, Vani Simmons et coll. se sont intéressés aux facteurs prédictifs d’une rechute dans une population de 154 personnes souffrant de cancer de la tête et du cou et de cancer pulmonaire, dont 101 avaient arrêté de fumer au moment de la chirurgie (à l’inclusion). On a examiné les variables physiques, cognitives et affectives et elles ont été mises en relation avec les rechutes du tabagisme.

État dépressif, peur de la récidive, signes de rechute

À 12 mois, 60 % de ceux qui fumaient pendant la semaine précédant l’intervention avaient recommencé, versus seulement 13 % de ceux qui étaient abstinents. Les taux de tabagisme sont restés ensuite relativement stables. Des facteurs prédictifs de rechute dans ce contexte sont identifiés : un état dépressif, une plus grande peur de la récidive du cancer, une moindre confiance en la capacité du sujet à s’arrêter.

Les auteurs notent le manque d’attention porté par la recherche sur ces rechutes du tabagisme dans le cadre des cancers qui y sont liés. Une situation qui mérite pourtant une politique préventive claire assortie d’un soutien pour encourager les patients à s’arrêter au moment du diagnostic.

Cancer, 22 janvier 2013.

 Dr BÉATRICE VUAILLE
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 1 Commentaire
 
24.01.2013 à 15h13

« Prévenir les rechutes du tabagisme après un traitement pour cancer ? Et bien, comme il s'agit d'un risque volontaire : Diminuer la prise en charge. Des pénalités financières arriveront peut-être à Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Le vin, un alcool comme les autres ? L'Élysée désavoue Buzyn, les acteurs de la santé publique s'indignent

Vin

Le vin est-il un alcool comme un autre ? La polémique ne cesse d'enfler entre défenseurs de la santé publique et partisans du monde... 26

Recertification : rapport en septembre, les médecins libéraux furieux d'avoir été exclus du comité de pilotage

Un rapport sur la recertification des compétences des médecins sera rendu en septembre 2018 par une mission installée jeudi, annoncent les... 23

Plan de prévention de la radicalisation : les professionnels de la santé concernés

radicalisation

Le Premier ministre Édouard Philippe, accompagné notamment de la ministre de la Santé Agnès Buzyn, a dévoilé un plan national de prévention... 3

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter