Le braquage d’une généraliste dans les Yvelines relance le débat sur la sécurité des médecins

Le braquage d’une généraliste dans les Yvelines relance le débat sur la sécurité des médecins

18.01.2013

Jeudi en fin d’après-midi, trois hommes armés ont dévalisé une femme médecin généraliste exerçant aux Mureaux (Yvelines), indique le journal « Le Parisien ». Dissimulés dans le cabinet médical – partagé avec une autre consœur généraliste –, les malfrats ont attendu que la salle d’attente se vide pour braquer le médecin avec une arme à feu. Ils lui ont dérobé la recette en liquide du jour (100 euros) et 600 euros supplémentaires, après avoir subtilisé sa carte bancaire.

Zones de non droit pour les médecins

MG France a rapidement réagi à cette nouvelle agression d’un professionnel de santé. Le syndicat de généralistes « appelle à des réactions de la part des pouvoirs publics, locaux et nationaux » – en particulier le ministre de l’Intérieur Manuel Valls – afin d’arrêter « les mesures qui s’imposent pour sécuriser l’activité des médecins libéraux, dont la vocation n’est pas de se doter de gardes du corps pour exercer normalement leur activité quotidienne de soins ».

Le syndicat souhaite que « les villes ne deviennent pas des zones de non droit au sein desquelles la pratique de la médecine générale de proximité est rendue impossible ». L’enquête a été confiée à la Brigade de répression du banditisme.

 A.B.-I.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 11 Commentaires
 
24.01.2013 à 16h29

« Être seul la nuit dans des zones "sensibles" ne me faisait pas peur. Je me suis battu plusieurs fois. Le Karaté m'a beaucoup servi. »

Répondre
 
22.01.2013 à 01h09

« J'exerce en zone un peu sensible. J'utilise le tiers-payant autant que faire se peut, pour éviter d'attirer les convoitises. Il ne faut pas que cela vaille la peine de braquer un médecin. Ceci-dit Lire la suite

Répondre
 
21.01.2013 à 15h42

« Pas de misérabilisme chers confrères, relisez l'article il s'agit bien de la recette en espèce du jour et non de la recette totale. Bien sûr ceci n'excuse pas le geste de petits malfrats qui ne bril Lire la suite

Répondre
 
20.01.2013 à 19h33

« Si les médias et notre gouvernement arrêtaient de nous faire passer pour des nantis et des gens aisés, ça ne se serait pas vu. »

Répondre
 
20.01.2013 à 17h57

« Frappons les plus fort tous ces voyous ! Juridiquement bien entendu. »

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Le vin, un alcool comme les autres ? L'Élysée désavoue Buzyn, les acteurs de la santé publique s'indignent

Vin

Le vin est-il un alcool comme un autre ? La polémique ne cesse d'enfler entre défenseurs de la santé publique et partisans du monde... 15

Recertification : rapport en septembre, les médecins libéraux furieux d'avoir été exclus du comité de pilotage

Un rapport sur la recertification des compétences des médecins sera rendu en septembre 2018 par une mission installée jeudi, annoncent les... 20

Plan de prévention de la radicalisation : les professionnels de la santé concernés

radicalisation

Le Premier ministre Édouard Philippe, accompagné notamment de la ministre de la Santé Agnès Buzyn, a dévoilé un plan national de prévention... 1

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter