Baisse des tarifs des hôpitaux et des cliniques : la polémique public privé rebondit

Baisse des tarifs des hôpitaux et des cliniques : la polémique public privé rebondit

18.01.2013
  • 1358519712403167_IMG_97224_HR.jpg

Des tarifs en baisse de 1,71 % à l’hôpital, et de 0,53 % en clinique privée : telles sont les orientations dévoilées hier par le ministère de la Santé. Ces baisses s’appliqueront au secteur médecine, chirurgie, obstétrique en mars 2013. Le tour de vis est plus marqué à l’hôpital dont l’activité a progressé fortement en 2012 : c’est le principe de la régulation prix/volume.

La perspective ne réjouit aucun des deux secteurs hospitaliers. La Fédération hospitalière de France (FHF) qualifie la décision d’« intolérable ». Dans un courrier adressé à Marisol Touraine, son président, Frédéric Valletoux, réclame une baisse tarifaire identique pour les deux secteurs. Il demande en outre à ce que la baisse des charges consenties aux entreprises - via le « crédit d’impôt compétitivité emploi » - soit compensée d’autant par une baisse des tarifs des cliniques. Que faire du gain ainsi dégagé ? Le réaffecter intégralement à l’hôpital, suggère sans rire la FHF, grâce à une progression des tarifs publics et de l’enveloppe MIGAC.

« L’injustice » des crédits MIGAC

Naturellement la Fédération de l’hospitalisation privée (FHP) ne l’entend pas de cette oreille. Le président du syndicat des cliniques FHP-MCO, Lamine Gharbi, relève que l’enveloppe MIGAC devrait progresser de 2,86 % en 2013. Ces fonds (environ 6 milliards d’euros) finançant les missions d’intérêt général vont pour l’essentiel dans les caisses des hôpitaux. Un coup de pouce au secteur public perçu comme une nouvelle injustice : « Les cliniques ont maîtrisé leur activité en 2012, expose Lamine Gharbi. Elles ont même sous exécuté de 100 millions d’euros ce qui était prévu, alors que l’hôpital a dépassé de 400 millions d’euros son objectif. Notre secteur a été vertueux, et aujourd’hui nous ne sommes pas récompensés. En 2012, une partie de l’enveloppe MIGAC avait été gelée. Cette année, le gouvernement s’y prend autrement et veut baisser les tarifs des deux secteurs. En clair, nous allons payer pour les autres ».

Vent debout contre la possibilité d’une baisse tarifaire supplémentaire en contrepartie du crédit d’impôts emploi et compétitivité, Lamine Gharbi espère que le gouvernement reverra sa copie au moins sur ce point. L’arbitrage interministériel devrait être rendu dans les prochains jours.

D. CH.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 3 Commentaires
 
24.01.2013 à 13h50

« L'enveloppe MIGAC est supérieure à 8 milliards d'euros dont 97% sont attribués aux Hôpitaux Publics en sus de la T2A (cf La Cour des Comptes).
Profession Médecin (secteur public et privé).
PS : Publ Lire la suite

Répondre
 
19.01.2013 à 11h44

« MIGAC ? Exerçant en clinique et à l'hôpital, je dois orienter les patients dépendants et qui n'entrent pas dans le cadre de l'ambulatoire vers l'établissement privé, car il ne faut pas fâcher "La Tu Lire la suite

Répondre
 
19.01.2013 à 10h50

« Quand est-ce que l'on comprendra qu'il s'agit de décisions politiques et dogmatiques : les bons d'un côté , les mauvais de l'autre.
Pour ce qui est des MIGAC, nombre de cliniques remplacent l'hopita Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Les Généralistes CSMF planchent sur la démographie et contestent le « zonage » des ARS

Réunis en comité directeur, les Généralistes CSMF (ex-UNOF) ont décidé d'entamer un travail de fond sur leur projet politique, ciblé sur la... 1

Prendre en charge le burn-out : la HAS donne ses recommandations

burn out

En réponse à une saisine du ministère de la Santé au printemps 2016, la Haute Autorité de santé (HAS) rend publiques ses recommandations... 7

Le nouveau syndicat pour les infirmiers de bloc va consulter sur les conditions de travail

ibode

Depuis le 9 mai, les quelque 7 000 infirmiers diplômés d'État de bloc opératoire (IBODE) sont officiellement représentés par le Syndicat... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter