Le bisphénol A pourrait être responsable de défauts de masculinisation

Le bisphénol A pourrait être responsable de défauts de masculinisation

17.01.2013
  • 1358444262402920_IMG_97158_HR.jpg

L’exposition des testicules fœtaux humains au bisphénol A réduit la production de testostérone et celle d’une autre hormone nécessaire à la descente testiculaire dans les bourses au cours du développement fœtal. Une concentration de bisphénol A égale à 2 microgrammes par litre dans le milieu de culture, qui équivaut à la concentration moyenne généralement retrouvée dans le sang, est suffisante pour induire ces effets.

Ces résultats ont été obtenus en maintenant en vie dans des boîtes de culture et pendant 3 jours des testicules fœtaux humains en présence ou en absence de bisphénol A.

Hypospadias et cryptorchidisme

L’exposition actuelle des femmes enceintes au bisphénol A pourrait être une des causes des défauts congénitaux de masculinisation, type hypospadias et cryptorchidisme, dont la fréquence a globalement doublé depuis 40 ans. Selon René Habert (Inserm 967, CEA, université Paris Diderot), qui publie ses résultats dans la revue Plos One, « il se peut également que le bisphénol participe à la chute de la production spermatique et à l’augmentation de l’incidence du cancer testiculaire chez l’adulte observé au cours des dernières décennies ».

De plus, les chercheurs ont comparé la réponse au bisphénol A des testicules fœtaux humains avec celle des testicules fœtaux de rat et de souris. « Nous avons observé que l’espèce humaine est beaucoup plus sensible au bisphénol A que le rat et la souris. Ces résultats incitent à une grande prudence en toxicologie réglementaire dans l’extrapolation des données obtenues sur l’animal pour définir les seuils d’exposition tolérable en santé humaine ».

Dr A.T.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 1 Commentaire
 
19.01.2013 à 14h55

« Il serait temps de tenter de comprendre cette affaire de BPA, par son histoire plus que par des statistiques.

Notez d’abord que la publication ici rapportée porte sur le BPA et le DES seulement da Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Journée contre l'abus de drogue : le cannabis reste le produit illicite le plus consommé en France

cannabis

À l’occasion de la journée internationale contre l’abus et le trafic de drogues de ce lundi 26 juin, l'Observatoire français des drogues et... Commenter

Le nombre d’IVG continue de baisser, légèrement, en France

ivg

Le nombre d’interruptions volontaires de grossesse (IVG) s’élevait à 211 900 en France en 2016, en légère baisse pour la troisième année de... 2

Après « la honte de l’ECNi 2017 », le Pr Bergmann prône « une solution simple et efficace »

Pr Bergmann

« Plus jamais ça ». Quelques jours après l’énorme raté des épreuves classantes nationales informatisées (ECNi), obligeant plus de 8 000 étud... 8

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter