Marisol Touraine veut restreindre les indications des pilules 3G

Marisol Touraine veut restreindre les indications des pilules 3G

11.01.2013
  • 1357921189401425_IMG_96840_HR.jpg

Réunissant ce matin les médias au ministère de la Santé, Marisol Touraine a déclaré vouloir « aller plus loin » dans le contrôle des prescriptions de pilules de troisième génération. « Je demande à l’ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament) de saisir les instances européennes pour que les indications des autorisations de mise sur le marché (AMM) soient révisées dans un sens restrictif », en réservant leur prescription en seconde intention, a fait savoir la ministre.

Pas sûr toutefois que l’Agence européenne du médicament (EMA) donne favorablement suite à la saisine prochaine de l’ANSM. Dans un communiqué publié ce vendredi, l’EMA souligne qu’il « n’existe actuellement aucune preuve susceptible de modifier le profil de tolérance d’un quelconque contraceptif combiné commercialisé aujourd’hui ». L’agence indique par ailleurs « n’avoir reçu aucune donnée nouvelle de la part des États membres concernant des cas d’accidents thromboemboliques veineux en relation avec des prises de contraceptifs combinés ».

De son côté, Marisol Touraine appelle à « tout mettre en œuvre » afin d’améliorer la pharmacovigilance autour des pilules contraceptives. « Je souhaite qu’une étude rétrospective pharmaco-épidémiologique soit réalisée pour évaluer le nombre de complications vasculaires chez les femmes sous contraceptif oral », déclare la ministre qui rappelle aux professionnels de santé le caractère « obligatoire » des « déclarations de complications vasculaires ».

567 événements graves

Depuis la mise en place en 1985 de la base nationale de pharmacovigilance, à peine 567 déclarations d’événements indésirables graves ont été identifiées par l’ANSM pour l’ensemble des générations de pilules contraceptives. Des accidents thromboemboliques survenus dans 43 % des cas avec des pilules de deuxième génération, dans 43 % des cas également avec des pilules de troisième génération et dans 11 % des cas avec des pilules de quatrième génération. Au cours des 27 dernières années, le directeur général de l’agence, Dominique Maraninchi fait état de « 13 cas mortels » reliés à un accident thromboembolique artériel ou veineux chez des femmes sous pilules (1 cas sous pilule de première génération, 6 cas sous pilule de deuxième génération, 4 cas sous pilule de troisième génération et 2 cas sous pilule de quatrième génération). « Ces femmes avaient entre 16 et 42 ans et dans 90 % des cas, il y avait un facteur de risque associé », précise Dominique Maraninchi.

Ne pas s’affoler

« Comme ministre des Affaires sociales et de la Santé, je mesure bien évidemment les attentes des Français en matière de sécurité des médicaments. (…) Je comprends particulièrement la douleur des familles et de leurs proches confrontés à un incident grave lié à la prise de la pilule. Je veux leur dire mon soutien dans l’épreuve qu’ils traversent et je vais d’ailleurs les recevoir prochainement », indique Marisol Touraine qui appelle néanmoins les Français à « ne pas s’affoler » dans le contexte médiatique actuel autour de la pilule 3G. La ministre invite néanmoins les femmes « à rencontrer leurs médecins afin qu’ils répondent à toutes leurs questions ».

Voir aussi notre dossier sur la pilule 3G

La CSMF dénonce l’absence de décision lisible sur les pilules contraceptives de 3e et 4e générations. « La décision du Gouvernement de limiter la prescription de ces contraceptifs ne résout rien. Clairement, il a fait le choix de surexposer juridiquement les médecins qui devront assumer tous les risques juridiques de leur prescription alors que ces produits restent autorisés », souligne le syndicat.
 DAVID BILHAUT
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 9 Commentaires
 
22.11.2013 à 18h15

« MST "veut", MST "demande ", MST " pense ". La jusqueboutiste de la Santé ira t-elle jusqu'à la prescription sécurisée des OP quand le tabac est en vente libre, la cigarette électronique restreinte e Lire la suite

Répondre
 
14.01.2013 à 19h13

« Et que dire de l'association pilule et tabac... les "victimes" des pilules de 3e génération sont elles toutes non fumeuses? »

Répondre
 
14.01.2013 à 08h56

« Moi je m'incline ! Les patientes, demandez un rendez-vous auprès de Madame le Docteur Touraine qui répondra à TOUTES vos questions... »

Répondre
 
13.01.2013 à 19h53

« Réponse à l'inquiet de 19h35: préoccupation sexiste. Si "les maris ne sont pas contents", le mariage pour tous est une solution. »

Répondre
 
12.01.2013 à 19h35

« Et elles font quoi, les femmes en attendant d'avoir un rendez-vous avec un gynécologue pour le renouvellement des prescriptions actuelles ET bien tolérées? Avec des délais de 3 à 6 mois, il leur res Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Plus de 120 médecins libéraux et hospitaliers dans la course aux législatives !

legislatives

Au moins 120 médecins de toutes spécialités se présentent aux élections législatives, qui auront lieu les dimanches 11 et 18 juin. La carte... Commenter

Le nouveau directeur général de l'OMS s'appelle Tedros Adhanom Ghebreyesus

OMS Patron

L'Éthiopien Tedros Adhanom Ghebreyesus, 52 ans, a été élu ce 23 mai nouveau directeur général de l'OMS (Organisation mondiale de la santé).... 1

Législatives 2017 : la carte des médecins candidats

Législatives 2017 : la carte des médecins candidats-0

Les élections législatives se dérouleront les dimanches 11 et 18 juin. La date limite de dépôt des candidatures (dans les 577... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter