Pilule 3G, la FMF met la pression sur l’ANSM pour l’obliger à clarifier sa position

Pilule 3G, la FMF met la pression sur l’ANSM pour l’obliger à clarifier sa position

10.01.2013
  • 1357837497401096_IMG_96737_HR.jpg

Alors que Marisol Touraine doit convoquer demain la presse pour faire un nouveau point sur les pilules contraceptives de troisième génération, la Fédération des médecins de France (FMF) fait part dans un communiqué de son intention de « porter plainte contre l’ANSM » (Agence nationale de sécurité du médicament) pour « demander le retrait d’AMM de ces pilules ». Il s’agit en fait d’une procédure de saisine auprès du directeur général de l’agence - en cours de validation par le conseil d’administration du syndicat - afin d’obtenir au moins la « suspension » du produit au nom du principe de précaution, comme le prévoit le code de la Santé publique, précise au « Quotidien » Me Fabrice Di Vizio, avocat qui représente la FMF dans cette démarche.

« On s’appuie également sur le fait qu’il y a une plainte déposée (par une patiente) et sur le fait que le ministère reconnaît d’une certaine façon le caractère dangereux de la pilule de troisième génération puisqu’il anticipe son déremboursement » total, détaille Me Di Vizio. « On soutient que ce déremboursement ne peut pas être la solution face à une suspicion de danger. La seule possibilité qui doit prévaloir, c’est la suspension » de commercialisation du produit, poursuit-il.

Deux mois pour réagir

Une fois saisi le directeur général de l’agence, Dominique Maraninchi, qui dispose d’une compétence exclusive pour décider d’un retrait de produit, aura deux mois pour se prononcer. « En cas de réponse négative ou d’absence de réponse, nous aurons la possibilité de saisir le juge administratif d’une procédure en urgence pour faire suspendre la décision du directeur et que ces effets soient anéantis le temps que le juge statue sur le fond », explique Me Di Vizio.

En d’autres termes, selon l’avocat, un juge pourrait ainsi être amené à statuer sur une suspension provisoire de l’AMM des pilules 3G dans l’attente de données complémentaires. « La FMF engage cette procédure afin d’obliger l’ANSM à argumenter clairement sa position au lieu de jouer à la politique du parapluie en laissant en première ligne chaque professionnel de santé au moment où des patientes portent plainte », souligne le syndicat.

Communication désastreuse

« On dénonce la communication désastreuse de l’ANSM » autour des pilules 3G « qui inquiète inutilement les patientes », déclare au « Quotidien » le Dr Jean-Paul Hamon, président de la FMF. « On dénonce également l’attitude du ministère qui n’a fait que conforter les propos alarmistes du directeur de l’ANSM », lequel n’a « pensé qu’à protéger son agence », considère le président de la fédération. « Ce qui est grave pour un directeur d’agence, c’est de méconnaître complètement le dossier car dans sa première communication – il a heureusement fait marche arrière depuis – il envisageait d’interdire aux médecins généralistes de prescrire une pilule qu’ils ne prescrivaient déjà pas », évoque-t-il.

Les médecins livrés à eux-mêmes

Au final, « on ne protège absolument plus les médecins dans leurs prescriptions puisque tout le monde se désengage, laissant une fois de plus les professionnels seuls » face aux interrogations des patientes, ajoute-t-il. « Dans nos cabinets, nous recevons aujourd’hui de nombreuses femmes que nous devons rassurer et que nous incitons à continuer à prendre une pilule contraceptive quand il y a un risque incontestable de grossesse », constate le Dr Hamon qui espère des déclarations fortes du gouvernement et de l’agence de sécurité du médicament.

« On attend qu’ils prennent leurs responsabilités, qu’ils clarifient leur position et rappellent que la contraception n’est pas un acte banal. La contraception est une chose sérieuse qui est prescrite à la fois par les médecins généralistes et les gynécologues. Les uns et les autres sont particulièrement bien informés des risques de la pilule (de troisième génération) depuis maintenant plus de 10 ans », indique-t-il. « Cette conférence de presse est bien vue. Je pense qu’on aurait pu commencer par ça et répondre à toutes les questions qui se posent sans inquiéter légitimement les femmes, comme ils le font actuellement », conclut le président de la FMF.

– Lire notre dossier « Contraception : les pilules 3G sur la sellette » 

 DAVID BILHAUT
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 3 Commentaires
 
11.01.2013 à 18h38

« Un ministre qui prend une decision contre l'Agence européenne du médicament, vous pouvez me rappeler où elle a fait ses etudes de médecine, et à proner les pillules de vieilles générations a-t-elle Lire la suite

Répondre
 
11.01.2013 à 08h16

« Toute cette agitation va retomber comme un soufflet : les firmes pharmaceutiques sont puissantes, elles ont des représentants dans toutes les commissions, entretiennent '' d'excellentes relations ' Lire la suite

Répondre
 
10.01.2013 à 19h42

« Il y a donc des gros sur-risques (3G) et des moins gros sur-risques (2G). Logiquement, il faudrait dé-rembourser toutes les pilules, ou mieux, les interdire, en même temps que le tabac, voire: décou Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

« L'humanité ne peut s'arrêter aux frontières de la France ! » : le Pr Pitti explique pourquoi il renonce à ses insignes d'officier de la légion d'honneur

Pr Raphaël Pitti

Le Pr Raphaël Pitti, chef du service de réanimation à la polyclinique de Gentilly (Nancy) et médecin humanitaire, a été promu au rang... 11

L'athérosclérose présente chez la moitié des 40-54 ans sans facteur de risque cardiovasculaire… Faut-il s'en soucier ?

athérosclérose

Une tension basse, une glycémie faible et un taux de cholestérol dans la norme suffisent-ils à garantir des artères saines ? Une étude... Commenter

La consommation d’antibiotiques en France reste à la hausse en ville

ANTIBIOTIQUES

La tendance à la hausse de la consommation d’antibiotiques en ville se poursuit depuis 2010, après une période de baisse (2000-2005) puis... 1

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter