Internat vétuste : le CHR de Metz étudie la rénovation ou la construction de nouveaux locaux

Internat vétuste : le CHR de Metz étudie la rénovation ou la construction de nouveaux locaux

09.01.2013
  • 1357754866400831_IMG_96652_HR.JPG

La direction générale du CHR de Metz-Thionville a réagi rapidement après la parution sur lequotidiendumedecin.fr des premières photos montrant les locaux vétustes de l’internat de Bonsecours.

Une quarantaine d’internes ont rédigé une pétition mise en ligne hier et qui a recueilli déjà 250 signatures. Soutenus par les associations d’internes locales (APIHNS et RAOUL-IMG), ils dénoncent des conditions de logement indécentes, un mobilier en piteux état, une mauvaise isolation thermique et sonore ou encore un nombre de plateaux-repas insuffisant. Sur les 103 internes du CHU de Nancy qui sont affectés à Metz, 18 logent actuellement dans cet internat, qui accueille par ailleurs quelques praticiens séniors et des faisant fonction d’internes (FFI), soit 32 personnes, souligne le CHR.

Pour commencer, un « coup de peinture »

« Nous connaissons très bien ces locaux et la problématique de cet internat depuis plusieurs années », reconnaît Dominique Peljak, directeur général du CHR. Le responsable de l’hôpital se dit en revanche surpris de « l’offensive médiatique » des internes au moment où le CHR achève le déménagement de sa maternité en janvier. Le dossier de l’internat de Bonsecours a d’ailleurs été au cœur de la dernière commission médicale d’établissement (CME) du 19 décembre. « Tout était sur les rails pour examiner les mesures à prendre », ajoute Dominique Peljak.

« Nous allons reprendre contact avec les internes comme nous en étions convenus, affirme le directeur général adjoint du CHR. Des mesures de court terme seront prises rapidement. » Le responsable évoque la literie, souligne qu’« un coup de peinture est prévu » et que la question de la restauration, qui n’avait jamais été soulevée jusqu’à présent, sera surveillée.

Bonsecours ou Mercy ?

Deux scénarios sont envisagés par le CHR : la rénovation intégrale de l’internat de Bonsecours dont le coût est estimé à 100 000 euros ou la construction d’un nouveau bâtiment sur le site de Mercy, qui nécessiterait un investissement plus conséquent de 4 à 5 millions d’euros.

Avant d’engager de tels travaux, le CHR veut savoir si la majorité des internes souhaitent se rapprocher du nouvel hôpital ou continuer à loger au centre-ville de Metz. La construction d’un internat sur le site de Mercy n’a pas été programmée il y a une dizaine d’années lors de la conception du nouvel hôpital car les internes n’envisageaient pas alors de quitter le centre-ville, assure la direction de l’hôpital. La vétusté de l’internat de Bonsecours et son éloignement du nouveau CHR ont changé la donne.

Opération rabibochage

« Nous sommes tous conscients que l’internat de Bonsecours est vétuste et mérite des travaux, explique le Dr Khalifé Khalife, chef du service de cardiologie du CHR et président de la CME de l’établissement. Nous faisons tout pour que les internes soient le mieux possible chez nous. »

Le médecin tient à souligner que le site de Mercy met un studio avec une salle de bains à disposition des internes lorsqu’ils prennent leur garde. « Nous avons beaucoup de services formateurs et les internes sont ravis de venir à Metz », ajoute le Dr Khalife, visiblement inquiet des répercussions que pourrait avoir cette affaire sur l’image de l’établissement lorrain.

 CHRISTOPHE GATTUSO
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 6 Commentaires
 
12.01.2013 à 10h53

« "Un coup de peinture est prévu"... aux Baumettes aussi ! »

Répondre
 
10.01.2013 à 10h51

« Il est tout à fait dommage que, seule, une opération coup de force puisse permettre aux internes et futurs internes de Metz, d'espérer des conditions de logement correctes. Rappelons que logement et Lire la suite

Répondre
 
09.01.2013 à 23h30

« Construire un Nouvel Hôpital sans prévoir un Nouvel Internat, cela en dit long sur la place accordée aux internes par la direction. Il ne faut pas parler du manque d'attractivité du CHR de Metz dans Lire la suite

Répondre
 
Stéphane L
Stéphane L La rédaction du Quotidien du Médecin 10.01.2013 à 12h44

« Bonjour. Petite précision : il ne s'agit pas d'un droit de réponse du CHR de Metz. Ce dernier n'ayant pas été en mesure de répondre à nos questions lors de l'article du 8 janvier 2013, nous sommes r Lire la suite

Répondre
 
09.01.2013 à 21h45

« Sans ce coup médiatique, qu'aurait fait le directeur de l'hôpital ?
Avait-il prévu quelque chose dans le budget ou sur le nouveau site ?
Malheureusement, l'état est parfois moins soucieux quand il l Lire la suite

Répondre
 
09.01.2013 à 19h55

« Ceci répond à la logique actuelle : les médecins sont de la M..... corvéable à merci, justes là pour payer, pour soigner, et se faire dénigrer. Mon fils ne fera pas médecine, c'est sûr ! »

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Journée contre l'abus de drogue : le cannabis reste le produit illicite le plus consommé en France

cannabis

À l’occasion de la journée internationale contre l’abus et le trafic de drogues de ce lundi 26 juin, l'Observatoire français des drogues et... Commenter

Le nombre d’IVG continue de baisser, légèrement, en France

ivg

Le nombre d’interruptions volontaires de grossesse (IVG) s’élevait à 211 900 en France en 2016, en légère baisse pour la troisième année de... 2

Après « la honte de l’ECNi 2017 », le Pr Bergmann prône « une solution simple et efficace »

Pr Bergmann

« Plus jamais ça ». Quelques jours après l’énorme raté des épreuves classantes nationales informatisées (ECNi), obligeant plus de 8 000 étud... 9

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter