Génériques : l’IGAS suggère de pénaliser les médecins... et de relocaliser la production

Génériques : l’IGAS suggère de pénaliser les médecins... et de relocaliser la production

18.12.2012
  • 1355848340398612_IMG_96022_HR.jpg

L’utilisation des médicaments génériques en France doit être développée, plaide l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS) dans un rapport, en suggérant de relocaliser la production de leurs matières premières ou de pénaliser les médecins qui n’en prescrivent pas assez. « Des leviers pour redynamiser la politique du développement du médicament générique peuvent être mobilisés », souligne l’organisme.

Retard

L’IGAS rappelle que le marché du médicament générique s’essouffle progressivement depuis 2008, avec un premier recul de 3 % en 2011. La politique volontariste des gouvernements ces dix dernières années « a obtenu des résultats conséquents » mais le niveau de la France dans ce domaine « reste largement inférieur à celui de ses voisins européens », note le rapport.

L’IGAS souligne la nécessaire « mobilisation de l’ensemble des acteurs du marché du médicament ».

Pour les matières premières à usage pharmaceutique, essentiellement produites dans des pays tiers (Inde et Chine), elle recommande d’étudier les possibilités de relocalisation d’une partie de la production.

L’organisme suggère de renforcer les procédures d’inspection des centres réalisant les études de bioéquivalence, souvent délocalisés dans des pays tiers. Certaines inspections ont en effet « révélé de nombreux et graves dysfonctionnements ».

Bonus/malus

Pour les médecins, un système de bonus-malus pourrait être mis en place avec des pénalités financières pour ceux ayant un faible taux de prescription de génériques. À l’inverse, la rémunération des médecins qui atteignent les objectifs (dans le cadre de la rémunération à la performance) pourrait être augmentée.

L’IGAS propose également de diminuer encore de 10 % le prix des médicaments génériques par rapport aux princeps.

Comme ils le font pour les personnes de plus de 75 ans, les pharmaciens pourraient de leur côté s’engager à délivrer toujours le même générique à tous les patients atteints de maladie chronique.

Par ailleurs, « les patients doivent être davantage informés », insiste l’IGAS : le lieu de fabrication et de conditionnement des médicaments pourrait être noté sur la boîte. De même, il convient d’inscrire la dénomination commerciale internationale (DCI) du principe actif en plus gros caractère que le nom de marque.

Le rapport préconise enfin une campagne de promotion du médicament générique auprès des professionnels de santé et du grand public.

(avec AFP)
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 20 Commentaires
 
21.12.2012 à 07h25

« Il serait intéressant de faire une étude sociologique sur les inspecteurs de l'IGAS dont les rapports sont très souvent orientés et dogmatiques. Avec François CHEREQUE récemment promu IGAS, le nivea Lire la suite

Répondre
 
20.12.2012 à 10h49

« Le prix des médicaments est fixé par l'autorité administrative. Une fois devenu généricable, il suffirait de baisser ce prix au niveau de celui de son générique. Les médecins ne pourraient plus être Lire la suite

Répondre
 
19.12.2012 à 18h48

« Les plus irresponsables, ce sont les membres de l'IGAs et de l'AMM qui ne font pas la régulation des médicaments en France
- Un médecin généraliste effrayé par une telle incurie publique. »

Répondre
 
19.12.2012 à 18h44

« Un médecin est irresponsable quant il surprescrit des médicaments et en plus des génériques non fiables. Un médecin responsable prescrit des princeps à bon escient. Un médecin responsable qui ne pre Lire la suite

Répondre
 
19.12.2012 à 17h03

« Copie vous avez dit copie, les génériques ont le droit d'être des copies inexactes, l'article L5121-1 alinéa 5 du code de santé publique précise que les différents sels, esters, éthers, isomères, m Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Dans la Manche, un maire fait face au désarroi des habitants privés de généralistes

manche

« Nous sommes dans une situation plus que tendue ». Jean-Pierre Lhonneur, maire de Carentan-les-Marais (Manche) depuis 2008, est quelque peu... 6

Poses de prothèses en chirurgie ambulatoire : l'AP-HP marque des points

hanche prothese

L'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) annonce la réalisation de deux poses de prothèse (totale de hanche et unicompartimentale... 3

Éléments en faveur d'une maladie de Lyme chronique, d'après des travaux chez le singe

lyme

Alors qu'en France un protocole de diagnostic et de soins est en cours de rédaction à la Haute Autorité de santé (HAS), les controverses... 1

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter