DPC : la profession s’alarme de la disparition du financement conventionnel

DPC : la profession s’alarme de la disparition du financement conventionnel

18.12.2012
  • 1355833353398518_IMG_96001_HR.jpg

Le milieu de la formation continue est en émoi : les inquiétudes se cristallisent aujourd’hui sur la question du financement du nouveau DPC et du désengagement de l’assurance-maladie.

Lors de l’installation du conseil de gestion de l’Organisme gestionnaire du développement professionnel continu (OGDPC), la semaine dernière, les syndicats de médecins libéraux ont découvert que le budget global consacré à la nouvelle obligation s’élèverait à 83 millions d’euros en 2013. Or, ces organisations s’attendaient à ce que le montant de cette enveloppe atteigne environ... 160 millions d’euros, en intégrant la taxe sur les laboratoires pharmaceutiques (issue de la loi Bertrand) et destinée au DPC.

Fonds confisqués ?

La taxe a bien été affectée mais il y a un hic... « Les fonds de la convention dévolus à la formation continue des médecins libéraux ont été purement et simplement confisqués », dénonce le Dr Michel Chassang, président de la Confédération des syndicats médicaux français (CSMF).

Jusqu’à cette année, cette enveloppe conventionnelle, qui représentait environ 75 millions d’euros, servait à financer la formation professionnelle conventionnelle (FPC). Avec le DPC, la FPC est amenée à disparaître. Et son financement aussi, semble-t-il. « La suppression de cette enveloppe de plus de 75 millions d’euros va avoir des conséquences directes sur l’accès des 112 000 médecins libéraux au DPC », affirme le Dr Chassang. Selon la CSMF, il ne sera pas possible de financer les nouveaux programmes de DPC. « Le budget de misère proposé ne permettrait pas de former et d’indemniser plus de 30 000 médecins libéraux, soit le quart des effectifs, sur une base inférieure à 30 heures de formation annuelles. » Le Dr Chassang prévient : « Nous exigeons la restitution immédiate de ce fonds conventionnel à la formation. Faute de quoi, croyez bien que nous agirons en conséquence. » L’UNOF, la branche généraliste de la CSMF, redoute de même un « DPC au rabais ».

Le DPC dépecé

L’ensemble des syndicats de médecins libéraux s’insurgent. Le Syndicat des médecins libéraux (SML) dénonce « une nouvelle atteinte au contrat conventionnel qui risque de pousser les médecins libéraux à se poser la question de son utilité ». « Le reniement des obligations conventionnelles de la caisse met en péril l’ensemble du dispositif patiemment mis en place depuis 2005, en ne finançant plus un euro de la formation des médecins libéraux », estime encore le syndicat présidé par le Dr Roger Rua.

Moins sévère, MG France souligne l’insuffisante augmentation de l’enveloppe globale allouée au DPC : « Les généralistes comptent sur le gouvernement pour que le DPC soit un levier d’accompagnement d’une meilleure organisation des soins de premier recours. »

Contactée par « le Quotidien », l’assurance-maladie n’a pas souhaité commenter le budget 2013 du DPC.

CHRISTOPHE GATTUSO
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 5 Commentaires
 
19.12.2012 à 08h25

« Foutez moi ce DPC en l'air. Il n'alimente que les formateurs. »

Répondre
 
18.12.2012 à 23h40

« DPC : formation continue pour baisser les coûts de la sécu.
Rien à voir avec la mise à jour des connaissances médicales. Tout ça c'est du bidon et du fric gâché pour entretenir des syndicats inféodé Lire la suite

Répondre
 
18.12.2012 à 19h46

« A quand une baisse des indemnités aux deputes et senateurs? »

Répondre
 
18.12.2012 à 19h26

« Encore une fois, le CSMF, le SML et MG France sont complètement dépassés. Il faut dissoudre tous ces syndicats qui ne défendent plus personne. Heureusement qu'il y a l'UFML pour défendre tous les mé Lire la suite

Répondre
 
18.12.2012 à 18h18

« Pas de bras, pas de chocolat... »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Dans la Manche, un maire fait face au désarroi des habitants privés de généralistes

manche

« Nous sommes dans une situation plus que tendue ». Jean-Pierre Lhonneur, maire de Carentan-les-Marais (Manche) depuis 2008, est quelque peu... 10

Poses de prothèses en chirurgie ambulatoire : l'AP-HP marque des points

hanche prothese

L'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) annonce la réalisation de deux poses de prothèse (totale de hanche et unicompartimentale... 8

Éléments en faveur d'une maladie de Lyme chronique, d'après des travaux chez le singe

lyme

Alors qu'en France un protocole de diagnostic et de soins est en cours de rédaction à la Haute Autorité de santé (HAS), les controverses... 4

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter